Dans l'actualité récente

Luis Salom (1991-2016) : un triste jour pour le monde de la moto

Voir le site Automoto

Luis Salom Moto2 Italie 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-06-03T20:30:46.921Z, mis à jour 2016-06-03T21:26:23.812Z

Alors que les nombreux pilotes espagnols étaient aguerris à domicile sur le circuit de Catalunya, ils ont perdu l’un des leurs, Luis Salom, s’étant tué en piste après une chute lors des essais du vendredi après-midi en Moto2.

Vendredi 3 juin, le monde de la moto a perdu un de ses meilleurs pilotes, Luis Salom, s’étant éteint à l’âge de 24 ans.


Pourquoi a-t-il chuté ?

Les circonstances précises de la mort de Luis Salom ne sont pas encore communiquées, mais une vidéo parue peu après l’annonce du décès a permis d’y voir un peu plus clair. C’est au bout de 25 minutes dans la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Catalogne que le pilote espagnol a perdu le contrôle de sa moto au freinage du virage 12, pour une raison indéterminée.


Un choc effroyable

A plus de 200 km/h, Salom glisse au sol avec sa moto, mais le dégagement en asphalte ne ralenti pas la chute. La moto du SAG Team percute en premier la protection, mais le pilote vient heurter sa machine au lieu d’être amorti par le mur en plastique TecPro. Le choc, non véritablement visible, est d’une intensité telle que Salom est étendu inanimé sur le bord du circuit.


Une intervention immédiate

Comme évoqué dans notre précédent article, les médecins arrivés quelques instant après le déploiement du drapeau rouge, suspendant la séance, ont pratiqué des massages cardiaques sur les lieux de l’accident, avant qu’un hélicoptère soit déployé pour le transporter au plus vite. Mais c’est une ambulance qui est allé le transporter par la route au vu de ses très graves blessures, avant une opération qui n’a malheureusement pu sauver le jeune homme. A 16h55, l’Hôpital général de Catalogne prononçait la mort de Luis Salom.

Le champion en titre MotoGP, Jorge Lorenzo : "Déchiré, très triste et sans voix... toutes mes pensées vont à sa famille. Reste en paix Luis Salom"


Le monde de la moto lui a rendu unanimement hommage, et le site officiel vous invite à partager le hashtag #Mexicano39, associant son surnom et son numéro de pilote.

Toute la rédaction d'Automoto adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.


Carrière de Luis Salom

Arrivé en 125 cm3 lors de la saison 2009, discipline depuis rebaptisée Moto3, Luis Salom a gravi les échelons avec Aprilia, avec respectivement une 22è, 12è puis une 8è place au championnat, prenant ses premiers podiums en 2011 à Assen et Philip Island. Puis 2012 fut sous le signe d’un titre de vice-champion du monde – loin derrière Sandro Cortese - avec deux victoires à Indianapolis et Aragon, et 8 podiums au total. Restant en Moto3 l’an suivant, il rate de peu le titre face à Alex Rins et Maverick Vinales, et se classe 3ème malgré un meilleur palmarès : 7 victoires, deux 2ndes places et trois 3è places. 

2014 est l’accession au Moto2, dans l’équipe HP40 sur Kalex. Ses résultats sont en dents de scie, avec toutefois deux podiums en Argentine et au Mugello, de quoi se classer 8ème au classement devant… Cortese (vengeance !). 2015 est une saison plus difficile pour l’Espagnol, plus régulier mais avec une 5ème place comme climax, 13ème du championnat… derrière Cortese. 


Cette année 2016, le pilote est engagé par le Team SAG Racing, toujours sur Kalex, débutant par une belle seconde place au Qatar, avant de retomber dans le peloton, pointant 10ème après le dernier GP d’Italie.