Marché Auto Europe : baisse de 1,7% en 2013

Voir le site Automoto

Vue aérienne du parking de stockage de l'usine Volkswagen de Chattanooga (États-Unis)
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-01-16T15:29:00.000Z, mis à jour 2014-01-16T15:56:51.000Z

Malgré une belle hausse en décembre, les immatriculations de voitures neuves ont baissé en 2013 à 11,85 millions d'unités et pour la sixième année consécutive, le groupe PSA plongeant de 8% et Renault progressant de 4%.

Bien que le marché automobile montre des signes de reprise (+13% en décembre, 4ème hausse mensuelle consécutive), il décline durablement, depuis 2009 exactement. En 2013, les immatriculations ont fléchi de 1,7% à seulement 11.805.905 unités, contre 12.054.057 en 2012, soit un plus bas depuis 1995. Comparé à 2008, l'année record où 15.529.979 voitures furent enregistrées, la baisse se solde à -24% !


Le Royaume-Uni décolle
Par pays la tendance est donc à la baisse, le marché numéro 1, l'Allemagne, pliant de 4% à 2,95 millions d'unités, rattrapé par le second, le Royaume-Uni en hausse de 11% à 2,26 millions de véhicules, tandis que la France plonge de 6% à 1,79 million d'unités et l'Italie de 4% à 1,3 million de véhicules écoulés.

Derrière, l'Espagne reprend du gallon avec +3% à 722.000 unités, face à trois autre marchés en baisse, les Pays-Bas coulant à -17%, la Belgique se stabilisant à 486.000 véhicules et l'Autriche fléchissant à -5% à 319.000 unités.


Les cadors reculent
Le groupe Volkswagen, quasiment stable (-1%) garde la tête en Europe avec 2,96 millions d'unités, devant PSA est toujours numéro 2 du continent malgré une baisse (-8%) à 1,31 millions d'unités, or l'écart s'effrite avec le numéro 3 Renault progressant de 4% à 1,08 millions d'unités.


Par marques, Volkswagen est de loin numéro un avec 1,49 millions de ventes (-3,5%) face à Ford en recul de 3% à 878.000 unités, Opel (-1%) à 807.000 véhicules, les Français Renault en baisse de 1% à 787.000 unités et Peugeot pliant à -7% à 723.000 véhicules.

Dans la guerre des premiums allemands, Audi s'impose (-1%) à 664.000 unités, contre 613.000 ventes pour BMW (0%), et 594.000 unités pour Mercedes-Benz (+5%). Derrière, la situation est difficile avec 588.000 unités pour Citroën (-10%) rattrapé par FIAT (-2%) à 562.364 véhicules.

Plus loin, Toyota reste le premier constructeur asiatique en Europe avec 487.000 unités, mais est menacé au classement par Skoda à 483.000 ventes (+4%), tandis que Hyundai-Kia (-2%) passe pour la première fois devant Nissan (-3%) avec 408.000 unités contre 407.000.