Marché Automobile Europe : Forte hausse des ventes en juin 2015

Voir le site Automoto

Volkswagen Golf TSI BlueMotion 2015 01
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-07-16T08:08:26.622Z, mis à jour 2015-07-16T09:15:29.236Z

Sans retrouver le niveau d’avant crise, le marché européen des voitures neuves a progressé significativement en juin 2015 à +15%, où Volkswagen accroît sa domination devant PSA et Renault.

A l’instar de la France, le marché des ventes de voitures neuves a bondi fortement en juin 2015. 1.364.009 véhicules ont été immatriculés le mois dernier, contre 1,90 million en juin 2014, soit une progression de 14,6%, sans pour autant revenir au niveau d’avant-crise de 2008. Et il est désormais permis de tirer un bilan pour le premier semestre 2015 : +8,2% soit 7,17 millions de voitures.

La Peugeot 308 tentant de rattraper la VW Golf, belle illustration du marché européen :

Tout le monde en profite

Tous les pays de l’Union Européenne affichent une hausse de son marché automobile, à l’exception de la Finlande (-2%). L’Allemagne reste le pays numéro 1 avec plus de 313.000 unités (+13%), le Royaume-Uni étant second avec près de 258.000 véhicules devant la France dépassant les 225.000 voitures (+15%). L’Italie approche les 147.000 immatriculations (+14%), l’Espagne les 111.000 unités (+23%).

Dans ce contexte, tous les constructeurs automobiles en profitent, dont VW (+17%) s’octroyant quasiment le quart du marché européen avec ses marques principales Volkswagen, Audi, Skoda et SEAT. Les deux Français sont derrière avec chacun 11% de part de marché, PSA Peugeot Citroën affichant +13% - malgré la baisse de DS (-1%) - contre +5% pour Renault.

Derrière, Ford (+17%) confirme doubler Opel (+7%) au-delà de 100.000 voitures en juin 2015, tandis que Fiat progresse de 18% sous l’impulsion de Jeep triplant ses ventes. Si vous vous intéressez au combat du premium allemand, Audi conserve l’avantage (72.432 unités) face à BMW (68.642 ex.) et Mercedes-Benz (66.810 véhicules). A noter, le combat est féroce entre Toyota et Nissan autour des 50.000 ventes, tandis que Hyundai-Kia cumule 76.000 unités, devant Daimler (Mercedes+Smart).