Marché Automobile France : une nouvelle baisse en novembre 2014

marche-automobile-france-une-nouvelle-baisse-novembre-2014-5023672
De nouveau, les immatriculations de voitures neuves ont chuté en France, à -2,3% en novembre, plombé par les sous-performances des constructeurs français Renault (-5%) et PSA Peugeot-Citroën (-9%).

Deuxième mois consécutif de baisse, le mois de novembre ternit l'année 2014 pourtant bien partie. Avec une chute de -2,3%, soit 135.070 véhicules écoulés contre 138.279 en novembre 2013, le marché hexagonal tend à s'équilibrer pour cette fin d'année, le bilan des 11 mois s'établissant à +1,1% ou 1,63 million d'immatriculations.


Renault et PSA plongent
Les constructeurs français, d'habitude résistants en cette année 2014, cède davantage que les marques étrangères dans ce nouveau contexte baissier. Renault, toujours leader, accuse 5% de repli seulement grâce à Dacia (+2%), alors que la marque mère affiche -7% à 23.476 unités, la Clio IV étant encore devant la Peugeot 208 (voir le diaporama ci-dessus).

Justement, PSA Peugeot Citroën fait encore pire (-8,9%), notamment Citroën s'écroulant de 16%, en raison d'un affaiblissement de ses modèles phares (C3, C4 Picasso) et du retour à la normale pour le C4 Cactus, 20è des ventes. Peugeot limite les dégâts (-3%) et propulse sa 308 sur le podium français.


Nissan et BMW cartonnent
Les constructeurs étrangers s'en sortent donc mieux, à l'exception de Ford (-8%), Alfa Romeo (-9%), smart (-38%) ou Kia (-23%). Volkswagen progresse légèrement (+2%), loin devant Toyota également à l'équilibre, Nissan (+29%) se renforçant via ses crossovers (Juke, Qashqai), tandis qu'Audi reste à la surface grâce à un bon mois de son A3.

Opel (+14%) profite de l'engouement pour le Mokka, Mercedes-Benz (+25%) pour ses compactes (Classe A, B), et BMW (+31%) pour les Série 1 et 3.

News associées