Marchés automobiles : crise en Espagne, Italie et Allemagne

Voir le site Automoto

Stock Voitures
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2010-08-04T13:44:00.000Z, mis à jour 2010-08-04T13:44:00.000Z

En juillet 2010, les marchés automobiles européens chutent, à l'image des résultats tombés cette semaine en Italie, Espagne et Allemagne. Sans la prime à la casse, les clients trépassent.

Baisse générale des marchés auto en Europe. L'Italie, l'Allemagne et l'Espagne en sont de bons exemples.


Avec 152.752 immatriculations et une chute significative, le marché automobile italien passe un mois noir, et cela est prêt à durer jusqu'à la fin de l'année. Fiat, leader à domicile, s'écroule de 40%, quand son poursuivant Ford tombe de 35%. 3è, Volkswagen fait partie des quelques rescapés en tenant à +0,5% et Peugeot s'affiche comme le plus touché des français (-32%).


La prime à la casse locale, le "Plan 2000E" qui allouait comme son nom l'indique 2.000 euros à l'achat d'un véhicule neuf, a été arrêtée le 1er juillet. Résultat, plongeon des ventes de 24% à 82.167 unités après 13 mois de hausse. Quelques constructeurs s'en sortent comme Dacia (+61%) ou VW (+4%), mais d'autres trinquent sévèrement avec Opel (-39%), Citroën (-35%) ou Toyota (-38%).


La situation est très morose en Allemagne depuis l'arrêt de la prime à la casse fin 2009. Les mois se suivent et se ressemblent, aux alentours de -30%. Juillet 2010 s'arrête sur 237.428 unités, VW perd pied (-34%, 44.936 exemplaires), mais les premiums Mercedes (+8%, 24.394 ex.) et BMW (23.394 unités) vont à contre-sens. Citroën et Peugeot trébuchent de 44%, Renault de 33%, et mention spéciale à Land Rover en progression de 96% (698 unités) !

Les chiffres européens se révèleront donc très faibles, malgré un regain progressif à l'Est et Volkswagen montre en outre sa résistance.

Photo : www.toutlenetenparle.fr