Marco Simoncelli : la conférence de presse suite au décès

Voir le site Automoto

Marco Simoncelli Moto GP 58
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-10-23T16:34:00.000Z, mis à jour 2011-10-25T08:16:56.000Z

Suite à la mort de Marco Simoncelli dimanche 23, octobre au Grand Prix de Malaisie, la FIM a donné une conférence de presse quelques heures plus tard afin de donner des précisions le décès tragique de l'italien.

Voici les déclarations lors de la conférence de presse de la FIM, donnée quelques heures après la mort de Simoncelli.


Pour ceux qui n'ont pas suivi l'évènement, Marco Simoncelli a chuté en course au 2è tour du GP de Malaisie. Il a été percuté par Colin Edwards et Valentino Rossi, qui n'ont pu l'éviter. Le choc est énorme, le drapeau rouge s'agite, le GP est arrêté. Inanimé et casque éjecté sur le coup, le jeune pilote italien de 24 ans est transporté immédiatement au centre médical du circuit, où il sera prononcé mort quelques instants plus tard. Retardé, le GP de Malaisie ne repartira pas.


C'est Michele Macchiagodena, aux bords des larmes, qui a pris la parole, pour expliquer les circonstances du décès du pilote : "Je suis très triste d'être ici pour revenir sur la mort de Marco Simoncelli, qui était un ami. Dans sa chute, lors de laquelle il a été heurté par d'autres pilotes, Marco a été très gravement touché à la tête, au cou et à la poitrine. Il était inconscient lorsque notre équipe médicale l'a pris en charge. Ils ont commencé la réanimation cardio-pulmonaire dans l'ambulance parce que son coeur s'était arrêté. Une fois arrivé au Centre Médical, les médecins de la Clinica Mobile et les Médecins locaux ont immédiatement pratiqué une intubation et ont pu évacuer un peu de sang du thorax. La réanimation cardio-pulmonaire a été prolongée durant 45 minutes parce que nous avons essayé de le sauver aussi longtemps que nous le pensions possible. Nous n'avons malheureusement pas pu le sauver et nous avons déclaré son décès à 16h56 (heure locale)".


Le choc a été violent et à haute vitesse, mais beaucoup s'interrogent sur le fait que Marco Simoncelli ait perdu son casque. Paul Butler, directeur de la course, a déclaré ceci : "Je pense que je répondrai à cette question à une autre occasion, mais il est certain que les conséquences et les circonstances de cet accident vont faire l'objet d'une minutieuse enquête".


Le monde du 2-roues, du sport mécanique, l'Italie, tous les passionnés et moi-même sommes toujours sous le choc. Mais les 2 pilotes l'ayant percuté le seront sans doute à vie. Colin Edwards, victime d'une chute et luxation de l'épaule, aura peut-être oublié les images sur le choc, mais Valentino Rossi, compatriote et ami de Simoncelli, ne tenait déjà plus sur sa moto après l'accident, sachant la gravité de l'accident. Cela pourrait signer sa retraite prématurée.

Marco, SuperSic, peu importe, si tu nous écoutes, nous te disons : Addio amico.