Marseille championne de France… des feux rouges brulés

Voir le site Automoto

Feux tricolores
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-17T15:45:18.117Z, mis à jour 2016-08-17T15:45:18.117Z

Triste constat pour la ville de Marseille, championne de France des feux grillés. Avec 61 % des feux tricolores passés à l’orange et au rouge, la cité phocéenne est en première place devant Nice et Paris.

Marseille cumule le plus de feux rouges grillés en France.


61 % de feux grillés

Avec 61 % de feux orange et rouges grillés, Marseille se place en tête du classement des mauvais élèves de la route, devant Nice (51 %) et Paris (43 %), selon une étude publiée par Auto Plus. Suivent ensuite Lyon (42 %) et Strasbourg (40 %). Les Auvergnats de Clermont-Ferrand se placent en dernière position, avec « seulement » 25 % de feux tricolores non respectés.

Les journalistes du magazine, qui ont analysé pas moins de 1.000 feux lors de l'enquête ont pu observer les différences de comportement des automobilistes en ce qui concerne le passage au vert. En effet, si les Clermontois se montrent une fois de plus bons élèves, avec un klaxon déclenché au bout de 8,2 secondes en moyenne si l’automobiliste devant ne démarre pas, à Bordeaux, en revanche, on s’énerve après seulement 3 ,7 secondes.


Lourde sanction 

Chantal-Marie Laurent, déléguée PACA de la Ligue contre la Violence Routière se désole de ce constat et rappelle qu’un feu tricolore n’est pas une simple priorité mais bien un arrêt obligatoire, au même titre que le stop.

Pour rappel, le passage d’un feu rouge est passible d’un retrait de quatre points sur le permis de conduire, d’une amende forfaitaire de 135 € (minorée à 90 € et majorée à 375 €) ainsi que d’une suspension du permis de conduire pouvant aller jusqu’à trois ans. Les conducteurs encore en permis probatoire se verront dans l’obligation d’effectuer un stage de récupération de points d’une durée de deux jours à leurs frais, pouvant aller de 139 à 285 € selon les dates et le lieu.