Maserati fête ses 100 ans ce lundi 1er décembre

Voir le site Automoto

Maserati Granturismo Sport 2012
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-12-01T12:00:00.000Z, mis à jour 2014-12-02T08:12:23.000Z

Ce lundi 1er décembre 2014, Maserati fête ses 100 ans d'existence. Le prestigieux constructeur italien a su traverser les époques depuis sa création en 1914 et fait désormais partie des marques les plus reconnues par les passionnés d'automobile.

De belles mécaniques sublimées par un charme italien dévastateur. Voilà ce qui nous vient à l'esprit quand on évoque le doux nom de Maserati. Une nom légendaire connu par le grand public et plébiscité par tous les passionnés d'automobile. Une marque mythique qui souffle ses 100 bougies ce lundi 1er décembre 2014.

>> 100 ans de Maserati en 10 clichés

Un grand nom du sport automobile
Il y a un siècle jour pour jour, Alfieri, Ettore et Ernesto, trois frères passionnés par le monde de l'automobile, ouvrent leur premier atelier à Bologne, ville du nord-est de l'Italie, et écrivent les premières lignes de la légende Maserati qui démarre en 1914. Comme emblème, le trio adopte le trident de la statue de Neptune qui orne la fontaine de Piazza Maggiore située au cœur de la ville et garde le rouge et le bleu typiques de cette dernière comme couleurs pour leurs futurs modèles. Tout un symbole.

100 ans plus tard, Maserati s'est fait un nom aux yeux du grand public. Il faut dire que ses nombreux exploits dans le sport automobile n'y sont pas étrangers. Du record du monde de vitesse signé par l'Italien Baconin Borzacchini en 1929, avec 246,029km/h affiché au compteur de sa V4, au championnat du monde de Formule 1 remporté par Juan-Manuel Fangio sur une 250F en 1957, en passant par les nombreuses victoires de la MC12 en FIA GT dans les années 2000, le prestige de ce véritable mythe italien n'est plus à faire.

Cibler une clientèle plus large
Pourtant, la route vers le sommet n'a pas toujours été simple. En 1968, Citroën reprend la majorité des actions du constructeur transalpin, alors en difficultés financières, et lance en 1970 la SM, un véritable OVNI prenant la forme d'un gros coupé quatre places avec un V6 signé Maserati. Malheureusement, le succès commercial n'est pas au rendez-vous et la marque italienne change de main à plusieurs reprises pour atterrir sous le giron du groupe FIAT en 1993 et prendre sa place aux côtés de l'une de ses rivales : Ferrari.

Aujourd'hui, le constructeur au trident voit le bout d'un long tunnel et prouve qu'il a su évoluer et s'adapter au fil des époques qu'il a traversées. Avec le lancement du coupé GranTurismo en 2007, de la 6e génération de la Quattroporte et de la nouvelle berline Ghibli en 2013, Maserati a ciblé une clientèle plus large et cela se voit au niveau des chiffres.

La marque italienne, qui produit aux alentours de 20 000 véhicules par an, a vu ses ventes exploser en 2013 (+ 148 %), de même qu'en 2014 où, comme le rappelle Harald Wester, PDG de Maserati, "les nouveaux modèles Quattroporte et Ghibli ont battu tous les records de vente, que ce soit aux Etats-Unis, en Chine ou en Europe". En France, les ventes ont explosé avec une progression de 400% et près de 500 modèles livrés. Un chiffre qui peut paraître modeste mais à 80.000, voire 100.000 euros l'engin, ce n'est quand même pas si mal...

En 2015, le constructeur transalpin compte bien poursuivre sur sa lancée avec son nouveau SUV baptisé Levante. Un nom italien digne d'un air de dolce vita joué par Maserati depuis 100 ans et qui n'est pas terminé. Pour notre plus grand plaisir.

Vidéo Bonus - No Limit : La Maserati Ghibli S Q4 sur circuit... de glace (Automoto - janvier 2014)