Maserati Quattroporte 2016 : le restylage en infos et photos officielles

Voir le site Automoto

Maserati Quattroporte 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-06-13T13:08:43.784Z, mis à jour 2016-06-13T13:41:28.888Z

Plus typée luxe que les berlines haut de gamme allemandes, la Maserati Quattroporte défend avec un petit coup de bistouri, apportant une nouvelle calandre et une gamme à deux finitions distinctes GranLusso et GranSport.

24.000 exemplaires et 3 ans et demi après son lancement, la 6ème génération de la très grande (5,26 m !) berline de luxe de Maserati, la Quattroporte, se repoudre le nez.


Mini-chirurgie esthétique

Comme la majorité des restylage, il faut plisser les yeux pour étudier les modifications opérées : calandre à barres chromées plus épaisses façon SUV Levante à parties mobiles Air Shutter gérées électroniquement, et un bouclier désormais en trois parties distinctes à deux joncs chromés et grilles d’aération noir brillant (sauf version GTS s’offrant des éléments noir brillants supplémentaires).

L’arrière est quasi inchangé avec son bouclier très subtilement remodelé – vous remarquerez les déflecteurs plus bas – avec des sorties d’échappement étant circulaires sur ce millésime 2016. La GTS diffère par des feux « fumés », ainsi qu’un bas de caisse noir à diffuseur et quadruple canules d’échappement rectangulaires. 

►Voir les photos de la Maserati Quattroporte 2016


Maserati Quattroporte 2016

Plus connectée ?

Dans l’habitacle, aussi sportif qu’élégant aces ses cuirs et boiseries, est marqué par un plus grand écran tactile – 8,4 pouces - accompagné de sa molette tombant sous la main droite du conducteur et d’un système info-divertissement compatible Apple CarPlay et Android Auto, ainsi que de nouvelles commandes de climatisation.

Maserati signale également qu’une option ajoute à la panoplie des équipements tels que les régulateur de vitesse adaptatif, avertisseur de franchissement de ligne et de collision avant avec freinage d’urgence, pouvant être complétée d’une caméra de recul grand angle. Plus original, un capteur alerte et empêche l'intrusion d'éventuelles pollutions de l’air ou de gaz toxiques.


2 finitions, 3 moteurs

En terme de gamme, la Quattroporte se décline en trois moteurs, tous à boîte automatique 8 rapports : V6 3,0 litres essence 410 ch/550 Nm (2 ou 4 roues motrices), V6 3,0 litres diesel 275 ch/600 Nm, et la GTS à bloc V8 3,8 litres 530 chevaux/710 Nm. Cette dernière peut désormais atteindre 310 km/h (+3) et abat le 0-100 km/h en 4,7 secondes. La version d’accès V6 essence 350 ch (+20 ch), disponible sur certains marchés, ne sera pas proposée en France. Chaque modèle peut se convertir soit à la finition "GranLusso" typée luxe ou "GranSport" aux sièges et ambiance spécifiques.

Le prix de cette Maserati Quattroporte 2016 n’a pas été communiqué, mais devrait être proche des 97.400 euros actuels pour l’entrée de gamme à moteur Diesel, jusqu’à environ 152.000 euros pour la GTS au bloc V8 essence. La berline de luxe italienne fera toujours face aux Mercedes-Benz Classe S, Audi A8, BMW Série 7, la GTS se frottant presque à la Bentley Flying Spur (V8 507 ch).