Mazda Kazamai : Concept spécial Russie

Voir le site Automoto

Mazda Kazamai : bon baisers de Russie
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-08-22T18:16:00.000Z, mis à jour 2008-08-26T08:00:00.000Z

Mazda, sort spécialement pour la salon de Moscou ce très beau concept car. La Russie, deuxième marché européen derrièrement l'Allemangne, continue à intéresser fortement les constructeurs.

Coup de "vent latéral tourbillonnant" sur le style

Actuel 2ème marché automobile européen derrière l’Allemagne - qu’elle pourrait bien déloger rapidement - la Russie est le nouvel eldorado des constructeurs automobiles. Avec des ventes passées de 8 565 unités en 2004 à plus de 50 000 en 2007 sur ce territoire, Mazda est aux premières loges pour assister à ce véritable « boom ». De fait, une telle popularité (le CX-7 y obtient ses meilleurs résultats) justifiait bien l’étude d’un concept-car répondant spécialement aux exigences de cette clientèle friande de SUV. De là à voir en ce spectaculaire Kazamai ("vent latéral tourbillonnant" en japonais) le prochain mini-baroudeur de la marque d’Hiroshima, il n’y qu’un pas que l’on se hasarderait bien à franchir. Car Mazda ne fait guère de mystères sur la question : "Le Kazamai offre dès aujourd’hui un aperçu très net de la direction empruntée pour un possible Crossover compact de série". C’est dit !

Le Kazamai affiche un gabarit comparable à celui d’une Mazda3 (4,52 m de long pour 1,93 m de large), y compris en hauteur puisque son pavillon culmine à 1,50 m seulement. Une compacité qui, combinée aux énormes roues de 22 jetées aux 4 coins et aux vitres latérales ultra fines, lui confère un aspect trapu des plus démonstratifs. Une fois encore, le langage stylistique « Nagare », suggérant le phénomène naturel d’écoulement, fait mouche. On retrouve les flancs voluptueusement sculptés et le regard reptilien des précédentes études de styles de la marque, alors que les jantes aux rayons courbés contribuent à créer une belle impression de mouvement.

2 litres à injection directe et traction intégrale

L’habitacle du Kazamai accueille selon Mazda 4 personnes dans le confort et la fonctionnalité, même si l’engin revendique un goût prononcé pour l’« attaque » sur les petites routes. L’allégement poussé (impliquant des panneaux de carrosserie en aluminium et en plastique souple), le travail porté sur l’aérodynamisme, la motorisation "vive et sportive" qui l’anime et sa traction intégrale devraient ainsi concourir à son efficacité. La frugalité est également à l’appel selon Mazda, grâce à la technologie de pointe de son bloc 2 litres essence à injection directe amené à équiper les prochains modèles de la marque. Sur ce prototype, il se veut 30 % plus sobre et propre que l’actuel 2.0 MZR.

Hélas, le Kazamai ne devrait pas être visible au Mondial de l’Auto début octobre, où l’on attend plutôt chez Mazda un concept de micro-citadine préfigurant une future Mazda1.