Dans l'actualité récente

Mazda MX-5 25th Anniversary Edition 2014 : grand âge pour petit roadster

Voir le site Automoto

Mazda MX-5 25th Anniversary Edition, série spéciale pour le quart de siècle du roadster présentée au Salon de New York 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-04-16T16:36:00.000Z, mis à jour 2014-04-17T11:54:19.000Z

Autre continent, autre anniversaire. Après la Mustang cinquantenaire, au tour d'une japonaise de fêter son quart de siècle, la Mazda MX-5. Le petit cabriolet sportif s'offre à l'occasion du Salon de New York une édition spéciale de célébration.

Edition anniversaire... finale ?
25 ans de carrière et plus de 940.000 exemplaires livrés à travers les trois générations, la Mazda MX-5 est détentrice du record de ventes pour une voiture de sports biplace. Et cela continue au Salon de New York, avec une édition célébrant le quart de siècle.

> Voir la Mazda MX-5 25th Anniversary Edition 2014 en photos officielles

A l'extérieur, la robe rouge « Soul Red » est la plus à même de souligner les lignes épurées du cabriolet japonais, le toit et montant virant au noir pour renforcer l'esprit toit ouvrant. Derrière la bouche béante, le quatre cylindres en ligne 2,0 litres 160 ch ne bouge pas d'un iota, mais emmène ses passagers avec de nouveaux amortisseurs Bilstein, et offre le choix entre boîte automatique ou manuelle. L'habitacle jouit au passage d'une sellerie cuir blanc-noir aux surpiqûres rouges, le panneau de planche de bord sombre aux reflets sang étant fini à la main.


Premiers éléments du quatrième acte
Si cette édition 25è anniversaire signe sans le dire une fin de carrière programmée, l'avenir se dessine plus concrètement sur le même stand du Salon de New York avec la présentation du châssis « SKYACTIV » de la quatrième génération.

Moteur central avant, propulsion, pas de révolution pour la future Mazda MX-5, mais le constructeur promet une réduction de 100 kg, soit un objectif sous les 1.000 kg, ainsi qu'un centre de gravité abaissé. Cependant, pas de date évoquée pour le moment pour ce roadster qui pourrait porter également le badge Alfa Romeo ou Abarth si le contrat avec le groupe FIAT perdure.