McLaren MP4-12C : une descendante de poids

Voir le site Automoto

Photo 13 : McLaren MP4-12C : retour au sommet
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-09-10T12:40:00.000Z, mis à jour 2009-09-10T12:40:00.000Z

L'incroyable McLaren F1 possède enfin une descendance digne de ce nom ! Et quelle descendance, puisque cette MP4 affiche une ligne et des performances à faire pâlir les sportives les plus célèbres !

Pour développer la SLR, Mercedes et McLaren, déjà associés en Formule 1, unirent leurs forces. Mais au moment de trouver une remplaçante au joyau de la marque à l'étoile, le divorce fut prononcé. Les 2 constructeurs se livrent désormais bataille chacun de leur côté, en dévoilant simultanément leur vision de la supercar idéale. Et une fois n'est pas coutume, leur long processus de mise au point a déchaîné les passions.


Avec son architecture à moteur central et son cockpit avancé, la McLaren MP4-12C, bien que plus agressive, est la digne descendante de la mythique F1 de 1993. Exception faite du poste de pilotage central de cette dernière, non reconduit, l'élève évoque le maître dans bien des domaines, à commencer par son design.

Voir les photos



Bien que plus aggressif, celui-ci fait toujours la part belle à la fluidité et aux formes épurées. Dénuée d'appendice aérodynamique disgracieuse, la McLaren MP4-12C compte sur l'appui généré par sa carrosserie, et sur un aileron déployable pour optimiser ses freinages.


Dans ses entrailles, exit le V12 d'origine BMW de la F1, la McLaren reçoit un V8 3.8 biturbo développé en interne. Il fournit environ 600 ch et sa suralimentation lui permet de fournir 80% de son couple dès 2000 tr/min. Il se distingue également par son régime maxi perché à 8500 tr/min.


Conçue avec le même souci de légèreté que la F1, la McLaren MP4-12C s'en éloigne en revanche en matière d'aides à la conduite... Inexistantes sur la première, elles sont en nombre sur la seconde, qui intègre un correcteur de trajectoire avec fonction autobloquant, des configurations de suspensions et d'assitances adaptées aux mauvaises conditions et un "launch control" pour les plus joueurs...

Autre rupture, celle du prix ! La nouvelle McLaren devrait en effet être bien plus accessible que sa devancière. Les berlinettes Ferrari et Lamborghini vont faire la grimace.