Menaces sur les petites stations-services de Paris

Menaces sur les petites stations-services de Paris
Les mini stations de la capitale risquent de disparaître ! Moins nombreuses, elles pourraient tout simplement mettre la clé sur la porte si elles ne s'adaptent pas rapidement aux normes environnementales.

A partir du 31 décembre prochain, les pompistes parisiens devront affronter une nouvelle menace. Sans la mise aux normes environnementales à partir de cette date, leur survie sera clairement engagée.

Pas de mises aux normes, fermeture !
Les propriétaires devront en effet se formaliser avec de nombreux dispositifs comme le remplacement des cuves enterrées par des réservoirs à double paroi, l’installation de systèmes de récupération des vapeurs sur les pompes, ou encore la création d’aires étanches pour les camions-citernes de livraison. En cas d'absences de mises aux normes, ces stations services seraient alors visées par une fermeture administrative.

Ca coûte cher !
Évidemment, cette mise aux normes représente pour elles un lourd investissement de plusieurs dizaines de milliers d'euros. "Les petites stations situées en milieu urbain ne pourront matériellement pas la respecter", prévient Frédéric Plan, délégué général de la FF3C (Fédération française des combustibles, carburants et chauffage). Ces petits indépendants, déjà pénalisés par la suprématie des grands groupes, risquent de ne pas pouvoir suivre.

Il resterait aujourd'hui une vingtaine de petites stations au cœur de Paris.



News associées