Mercedes BlueEfficiency : la Classe C aux petits soins

Voir le site Automoto

Mercedes BlueEfficiency : la Classe C aux petits soins
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-08-13T14:22:00.000Z, mis à jour 2008-08-13T14:22:00.000Z

Après Volkswagen et BMW, au tour de Mercedes de lancer une gamme "écologique", synonyme de petits gains de consommation et d'émissions de CO2 réduites.

La Classe C en profite la première

Défrichée par Volkswagen, poussée plus loin par BMW, la tendance aux "petites" économies de carburant et de rejets de CO2 semble bien partie pour s’installer durablement. Mercedes s’y plie à son tour avec son programme BlueEfficiency, qui ne s’adresse pour l’heure qu’à la Classe C. Il concerne trois modèles, une version diesel C 200 CDI et deux essence, C 180 Kompressor et C 350 CGI, mais s’en tient à des mesures relativement simples portant sur l’allégement de la caisse et la réduction de la résistance au roulement et à l’air. Les systèmes de récupération d’énergie au freinage et de coupure du moteur à l’arrêt "stop-start" des BMW EfficientDynamics ne sont donc pas à l’ordre du jour.

La structure de la berline a ainsi été allégée de 19 à 32 kg selon les modèles, en adoptant un pare-brise plus fin qui conserve son caractère insonorisant, et des jantes forgées 1,8 kg plus légères que les jantes alliages classiques. De leur côté, les pneumatiques Michelin résistant mieux à la déformation et à la composition chimique modifiée, affiche une résistance au roulement réduite de 17%. L’aérodynamique déjà flatteuse de la Classe C a été revue, abaissant son Cx de 0,27 à 0,25 par la mise en place de feux arrière spéciaux évitant les tourbillons d’air, de soubassements plus lisses, d’une calandre partiellement carénée et de rétroviseurs redessinés. Les Classe C BlueEfficiency sont en outre plus basses de 15 mm.

La C 180 K perd en cylindrée, mais pas en puissance

Sur le modèle C 180 Kompressor, l’évolution la plus notable concerne la cylindrée du moteur 1.8, ramenée à 1 597 cm3, en conservant intacts ses valeurs de puissance (156 ch) et de couple (230 Nm). Sur tous les modèles, une gestion de l’énergie particulière a été appliquée, coupant notamment la pompe de direction assistée dès elle n’est pas nécessaire. Ajoutons la présence d’un différentiel arrière aux frottements induits réduits, d’un pont arrière plus long et d’une boîte de vitesse au 6ème rapport rallongé. A l’intérieur, le conducteur bénéficie d’un indicateur de passage des rapports l’invitant à une conduite coulée, et d’un nouvel affichage de la consommation instantanée.

Tous ces petits "plus" entrainent des réductions de consommation de 0,6 l/100 km sur le modèle C 200 CDI, à 5,1 l/100 km pour 135 g/km de CO2, et de 0,9 l/100 km pour la C 180 K, à 6,5 l/100 km pour 156 g/km de C02. A la fin 2008, un 3ème modèle griffé BlueEfficiency interviendra dans la petite gamme, la C 350 CGI, employant le V6 à injection directe d'essence stratifiée des Classe E et CLS. Celle-ci consomme 10% de moins que la C 350 classique, soit 8,4 l/100 km.

Comme chez la concurrence, les progrès sont limités mais néanmoins concrets, à condition toutefois d’adapter sa conduite…