Mercedes Classe E 2013 : plus dynamique, plus de moteurs

Voir le site Automoto

Mercedes Classe E 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-12-13T10:05:00.000Z, mis à jour 2012-12-13T15:46:01.000Z

Vingt-quatre heures après la fuite d'une poignée de photos officielles, la Classe E dévoile son nouveau visage, ses nouveaux moteurs, sa version hybride diesel et ses équipements technologiques.

Sobre, technologique, dynamique, la Classe E restylée sera profondément revue en 2013.

Ravalement de façade
Une Mercedes, comme toute allemande, n'est pas coutumière des grandes refontes stylistiques, avec des retouches généralement mineures se limitant à l'apparition de diodes ou d'un bouclier à peine remodelé. Ici, sur la Classe E, c'est un véritable nouveau faciès qui est installé, les blocs optiques étant totalement inédits avec LEDs, un bouclier bien plus sculpté, et des feux arrière plus esthétiques. Cependant, l''intérieur n'en profite pas, avec un volant à peine redessiné, de nouveaux matériaux, un écran plus large, et de nouvelles commandes sur la console centrale.


Gamme pléthorique
Complexe, c'est le mot le plus adéquat pour parler du catalogue Classe E 2013 avec une myriade de motorisations offertes. En essence, on retrouve la E 200 troquant le 1,8 pour un 2,0 litres (184 ch), de même pour la E 250 grimpant de 204 à 211 ch, la nouvelle E 300 au 3,5 litres V6 de 252 ch/480 Nm, la E350 (306 ch), la nouvelle E 400 au 3,0 litres V6 biturbo de 333 ch, et la E 500 (408 ch). En diesel, l'Allemande dispose de E 200 CDI (136 ch), de la E 220 CDI (170 ch), E 250 CDI (204 ch), de la E 300 BlueTEC (231 ch), de la E 350 BlueTEC passant de 252 à 265 ch. Le start-stop s'invite sur tous les modèles, abaissant la consommation globale, parfois d'un litre aux 100km.


Même une hybride !
Grande nouveauté, l'arrivée de la version hybride diesel E 300 BlueTEC, doté du 2,1 litres 204 ch associé à un bloc électrique de 26 ch, soit un couple total de 780 Nm, abaissant la consommation à 4,1 l/100 km seulement, et 4,4 l/100km sur le break. Quant à la version E 63 AMG, carburant actuellement au 5,5 litres V8 525 ch, il faudra patienter quelques jours ou semaines pour découvrir ses nouvelles performances. Côté suspension, la Classe E fait des efforts grâce à 4 configurations différentes, la basique sur les modèles Elegance, la dynamique et plus basse de 15 mm des versions Avantgarde, la sportive des AMG package, et enfin la suspensions Airmatic pour tous les V8 et le Break "Estate".


Bourrée de technologies
Née en 2008, la génération actuelle de Classe E devait de se mettre au niveau de ses concurrentes, les Audi A6 et BMW Série 5, plus récentes. L'équipement est plus généreux, et fait office de préparation de terrain pour la future Classe S. L'alliance de la caméra installé derrière le pare-brise et des capteurs assurent une détection des obstacles, véhicules, piétions, panneaux, sur une distance de 50 mètres, freinant automatiquement jusqu'à 50 km/h, détectant la fatigue du conducteur de façon plus efficace, détectant les angles morts, réduisant la luminosité des phares sur les voitures croisées, ouvrant le coffre avec un coup de pied, pouvant se garer de façon automatique, etc. Côté multimédia, écran 5,8 ou 7 pouces sont disponibles, ainsi que le système Audio 20 CD avec Bluetooth, prise USB, lecture de fichiers MP3, de DVD, accès Internet avec "Comand Online" avec notamment les applications Google type StreetView ou Maps. Évidemment, toutes ces fonctionnalités ne sont pas de série sur toutes les finitions, il faudra se pencher sur les différents modèles pour s'assurer de leur présence ou non.

Les tarifs de la Mercedes Classe E ne sont pas encore communiqués, mais oscilleront de 40.000 euros pour la version E 200 CDI à plus de 80.000 euros pour la E 500. Nous en saurons probablement davantage à l'occasion de sa présentation au Salon de Détroit, le 14 janvier 2013.