Dans l'actualité récente

Mercedes-Maybach Classe S 2015 : renaissance du luxe automobile allemand

Voir le site Automoto

Mercedes-Maybach Classe S, modèle de luxe basé sur la berline Classe S lancé en février 2015 en Chine et Etats-Unis, avec moteurs V8 455 ch et V12 530 ch.
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-11-19T15:12:00.000Z, mis à jour 2014-11-21T17:16:14.000Z

Mise à l'écart faute de ventes, la branche luxe de Mercedes-Benz revient à l'assaut en tant que simple dérivée longue de la Classe S, un vaisseau amiral Maybach de 5,45 mètres de long lancé en février 2015, proposé en versions V8 455 ch et V12 530 ch.

Pour rivaliser avec Rolls-Royce et Bentley, les marques luxes respectives des groupes ennemis BMW et Volkswagen, Mercedes-Benz avait tenté de relancer le blason de prestige Maybach à travers des dérivés de Classe S et non un modèle dédié, en variantes 57 (5,70 m) et 62 (6,2 mètres). Faute de succès - moins de 3.000 exemplaires en 7 ans - et surtout de rentabilité, la branche s'est éteinte en 2011. Mais le constructeur de Stuttgart n'abandonne pas...

>> Voir la Mercedes-Maybach Classe S 2015 en photos


Renaissance en demi-teinte ?
De nouveau, Maybach revit. Oui mais dans une moindre mesure, limitée pour le moment à une simple déclinaison de la Mercedes Classe S, l'actuel porte-drapeau de la marque. "C'est une sous-marque qui donnera naissance dans le futur à des Mercedes-Benz dans des versions plus exclusives", précise le communiqué. Révélée ce 19 novembre 2014 pour le Salon de Los Angeles, cette Mercedes-Maybach symbolise la volonté de faire son nid sur le secteur du luxe, misant gros sur les Etats-Unis et surtout la Chine.

Ce nouveau modèle se traduit donc par une Classe S dont l'empattement a été rallongé à 3,36 mètres (+20 cm), et voit sa longueur totale portée à 5,45 mètres. Le style est identique au véhicule d'origine, nous retrouvons le faciès et la poupe de la grande berline à l'Etoile, tandis que le profil, nécessairement étiré, adopte une vitre de custode ainsi que des montants B chromés.


Confort royal
L'habitacle, à la planche de bord inchangé, dédie l'extension à ses passagers arrières, logés dans de véritables fauteuils - inclinables à 43 degrés - et profitant d'un espace aux genoux de 32,5 cm (et d'un repose-jambes), presque de quoi allonger les jambes ! Encore mieux, un pack « Chauffeur » ajoute un siège avant passager avancé offrant 7 cm supplémentaires aux jambes à l'arrière et des sièges adaptés pour les siestes...

L'insonorisation est un autre point majeur souligné par le constructeur, attestant que cette Maybach est "la berline la plus silencieuse au monde". Côté ambiance, le client aura le choix entre les nombreuses alliances de bois, cuir, chrome, aluminium, de couleurs diverses pour se constituer un cocon personnaliser, sans oublier les équipements de confort en option. Parmi eux, des sièges massant « pierre chaude », parfum d'ambiance, porte-gobelets chauffants/réfrigérants, système audio Burmeister « 3D » 24 haut-parleurs 1.540 W, flûtes à champagne, pare-soleils électriques, écran de contrôle façon avion (ou simple lecteur vidéo/TV) et même un "amplificateur de voix" pour communiquer plus facilement avec son chauffeur !


Deux moteurs
Deux versions constitueront la gamme de cette Mercedes-Maybach. Le premier, le plus "abordable", sera la S 500, au moteur V8 4,7 litres 455 chevaux et 700 Nm de couple, couplée à une boîte automatique 9 rapports et consommant 8,9 l/100 km (207 g/km). La seconde et plus prestigieuse sera la S 600 au bloc 6,0 litres V12 de 530 chevaux et 830 Nm, engloutissant 11,7 l/100 km (274 g/km CO2), associé à la dernière version de la boîte automatique 7 rapports.

Les deux seraient aussi vives en accélération (0-100 km/h en 5 secondes), alors que la S 500 accueillera une transmission aux 4 roues MATIC en juin 2015. Les divers équipements de sécurité active ou passive de la Classe S, tel le lecteur de route adaptant les suspensions à l'avance, les ceintures-gonflables, ou le contrôle de voie actif, sont de série.

Après sa présentation au Salon de Los Angeles (Etats-Unis) ou de Guangzhou (Chine), le lancement sera orchestré dans ces pays respectifs en février 2015. Le prix, très variable selon le désir des clients, est non communiqué, mais nous pouvons estimer un modèle de base aux alentours des 200.000 euros. De quoi titiller les Rolls-Royce Ghost et Bentley Flying Spur, voire atteindre les Phantom et Mulsanne dans les modèles les plus équipés.