Dans l'actualité récente

Michael Schumacher : des erreurs des secouristes ?

Voir le site Automoto

Michael Schumacher à skis pour la Scuderia Ferrari en janvier 2006
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-03-29T09:21:00.000Z, mis à jour 2014-03-29T12:21:09.000Z

Garry Hartsein, medecin en chef de la Formule 1 de 2005 à 2012, a remis en cause dans une interview accordée au journal The Sun, la prise de charge de Michael Schumacher le jour de son accident de ski à Meribel. Le septuple champion du monde aurait dû être directement transporté au CHU de Grenoble, établissement selon lui plus adapté.

Sachant que les premières minutes qui suivent un accident sont déterminantes pour l'évolution de l'état de santé, Garry Hartsein estime que Michael Schumacher aurait dû de suite être conduit dans un hôpital suffisamment équipé.

A qui la faute ?
Michael Schumacher est plongé, depuis presque trois mois jour pour jour, dans un coma artificiel au CHU de Grenoble. Un accident de ski dont on cherche encore à déterminer les responsabilités. D'abord pointée du doigt : la station de Méribel, qui aurait peut-être mal balisé ses pistes mais une enquêtes de la gendarmerie la mettra rapidement hors de cause ; l'ex-pilote de Formule 1 s'étant rendu délibérément sur cette portion hors piste comme en atteste la caméra go-pro fixée sur son casque. Mais les secouristes ont-ils bien mesuré la gravité de cet accident au moment de leur arrivée sur les lieux ? ...Garry Hartsein, qui a supervisé les interventions médicales en Formule 1 de 2005 à 2012, a un avis bien tranché sur cette question ; une opinion qu'il a exposée récemment dans le journal Britannique The Sun : la tête de Michael Schumacher ayant heurté un rocher recouvert de neige et son casque s'étant brisé dans cette chute, les secouristes auraient aussitôt dû l'emmener au CHU de Grenoble plutôt que de l'héliporter d'abord à la clinique de Moutiers et pour cause ! Cet établissement n'est pas suffisamment équipé pour accueillir de tels blessés : « Vous n'amenez pas un patient avec un traumatisme crânien présumé dans un hôpital qui n'a pas de service de neuro-chirurgie » Hartsein va même plus loin en affirmant que son état de santé actuel aurait pu être différent dans la mesure où les premières minutes qui suivent un accident sont décisives.


Même si l'Allemand a été placé depuis quelques semaines en phase de réveil, Garry Hartsein est assez pessimiste sur son sort : les périodes de coma pouvant s'étaler sur des mois voire des années et beaucoup de patients finissent par décéder d'infections. Mais Michael Schumacher a prouvé durant sa carrière de pilote qu'il était un battant.