Dans l'actualité récente

Michael Schumacher : l'ancien docteur de la Formule 1 Gary Hartstein pessimiste

Voir le site Automoto

Schumacher Mercedes F1 GP Japon 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-06-03T09:50:00.000Z, mis à jour 2014-06-04T07:24:33.000Z

Un nouveau billet de l'ancien docteur officiel de la Formule 1, Gary Hartstein, a établi un bilan très pessimiste 5 mois après l'accident de Michael Schumacher, le septuple champion du monde allemand ayant peu de chances de sortir de son coma.

Depuis début avril, aucune information officielle n'a fait état de la situation de Michael Schumacher, la porte-parole Sabine Kehm et son entourage ne souhaitant pas communiquer tant qu'aucune évolution significative ne soit perçue. Dans le coma depuis sa chute à skis du 30 décembre 2013 où il fut gravement touché à la tête, le septuple champion du monde suscite toujours un vif intérêt de ses fans et de nombreux passionnés de sports mécaniques. Ce que comment l'un des plus légitimes personnages à ce sujet, l'ancien docteur de la F1, Gary Hartstein.


Pessimisme
Dans son dernier message posté sur son blog personnel, l'Américain parle de la situation très critique de l'Allemand, arrivant bientôt dans son sixième mois de coma, en précisant qu'il n'a "aucune information directe". Il déclare que "tous les médecins travaillant avec un nombre significatif de cas d'accidents cérébraux ont vu des réveils surprenant et inattendus. Mais ils sont rares, douloureusement rares".

Il s'appuie sur les données mettant en relation entre la durée du coma et les trois issues possibles : conscience, état végétatif et décès. Si avant 6 mois plus de 40% des patients se réveillent, après 6 mois, soit la situation actuelle de Michael Schumacher, très peu s'en remettent. Pire, entre 6 et 12 mois, la moitié des patients décèdent.


Il reste un espoir
Malheureusement, nous avions perçu dès les premiers jours suivants l'accident la gravité de l'état du champion, et il faudra encore beaucoup de patience pour qu'un éventuel réveil soit effectif. Hartstein ajoute avoir "peur que nous ne voyions plus jamais de bonnes nouvelles à propose de Michael."

Cependant, nous retiendrons l'aspect positif évoqué officiellement début avril, où la porte-parole affirmait que Michael Schumacher avait eu "des moments d'éveil et de conscience" voire était "capable d'interagir avec l'environnement". Et qu'il reste toujours des chances qu'il s'en sorte. #ForzaMichael