Nouvelle MINI Cabriolet 2016 : au volant de la pétaradante John Cooper Works

mini-cabriolet-2016-on-a-essaye-petaradante-john-cooper-works-9688928
Dans notre Grand Format dédié à la MINI, notre journaliste Jean-Pierre Gagick a essayé la dernière variante Cabriolet de la 3ème génération (moderne), dans sa motorisation JCW de 231 chevaux.

La version Cabriolet est la dernière-née d’une famille MINI très fournie, entre la berline 3 portes, la 5 portes, le break Clubman ou le crossover Countryman. Surtout, c’est loin de l’esprit originel de la voiture créée par Alec Isigonis en 1953, mais les époques changent.


Pétard pas du tout mouillé!

En 2016, la MINI doit être coquette, pratique et suffisamment accueillante pour une utilisation au quotidien. Le cabriolet dernière génération répond à ces critères avec sa capote souple électrique, ses places arrière honorables pour des dimensions aussi compactes et bien sûr sa bouille intemporelle.

Sauf qu’à Automoto, on a pas choisie la plus sage des Cabrio, mais la plus sportive JCW (John Cooper Works), fidèle à l’esprit kart des Mini originelles et qui envoie du steak avec son 4 cylindres essence de 231 chevaux, de quoi taper les 240 km/h. Outre la cavalerie sur le papier, c’est le bruit du moteur pétaradant de l’échappement qui sublime l’atmosphère et décuple les sensations au volant.

Si la MINI Cabrio JCW débute à 36.450 euros (c’est plus cher qu’une Peugeot 308 GTi et presque au niveau d’une Ford Mustang!), la version de base Cooper avec 3 cylindres essence 136 ch avec abaisse le tarif à 24.650 euros.


News associées