Les miracles de l'AdBlue

Voir le site Automoto

VW Passat BlueTDI : la chasse aux oxydes d’azote
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2009-10-16T14:36:00.000Z, mis à jour 2009-10-16T14:36:00.000Z

Les oxydes d'azotes contenus dans les gaz d'échappement devront être largement diminués d'ici 2014. Alors comment s'en débarraser ? Volkswagen lance une gamme BlueTDI qui pourrait répondre à cet demande de l'UE !

La Volkswagen Passat BlueTDI est équipée d'un catalyseur SCR, combiné à l'additif AdBlue qui assure une diminution significative des oxydes d'azote contenus dans les gaz d'échappement.


L'acronyme SCR signifie « Selective Catalytic Reduction », une désignation courante au plan international. Ce pot catalytique assure une mission très particulière : il est en effet chargé de transformer l'oxyde d'azote (NOx) en azote et en eau.


La transformation des oxydes d'azote s'effectue dans le pot catalytique SCR, à l'aide d'une solution aqueuse d'urée élaborée synthétiquement (AdBlue), stockée dans un réservoir de 17 litres situé dans le coffre de la Passat.
La solution AdBlue est en permanence injectée en amont du pot catalytique SCR dans la ligne d'échappement. Le dosage s'effectue en fonction du flux des gaz d'échappement. Au contact des gaz d'échappement chauds, l'urée finement pulvérisée se transforme en ammoniaque. Dans le pot catalytique SCR, celle-ci réagit avec les oxydes d'azote et les décompose en azote et en eau.


L'additif aqueux AdBlue est non nocif, inodore et biodégradable. Notez que l'autonomie du réservoir d'Adblue est d'environ 30.000 km, et que les ateliers assurent le remplissage du réservoir dans le cadre des opérations normales d'entretien.


Les enfants, les personnes âgées, les asthmatiques et les insuffisants respiratoires sont particulièrement sensibles à cette forme de pollution. D'autant qu'ils peuvent entraîner une altération de la fonction respiratoire, une hyperréactivité bronchique chez l'asthmatique ou encore un accroissement de la sensibilité des bronches aux infections chez l'enfant.