Mondial de l'Auto 2010 : La Renault Latitude vise le haut de gamme

Voir le site Automoto

Renault LATITUDE
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2010-10-05T10:37:00.000Z, mis à jour 2010-10-05T10:37:00.000Z

Renault a décidé de renouer avec le segment des berlines haut de gamme en présentant la Renault Latitude au Mondial de l'Auto. Son design tranche avec la Renault Vel Satis, ancienne représentante de ce segment chez le constructeur.

Présentée dans sa version européenne au Mondial de l'Auto, la Renault Latitude signe le retour de la marque dans le haut de gamme.


Avec la Renault Vel Satis, la marque au losange avait tenté le pari d'un design audacieux, mais déroutant. Sur la Renault Latitude, le constructeur revient à un style plus classique, presque passe-partout, directement inspirée de la Samsung SM5. Exit aussi le hayon, place à une carrosserie trois volumes. Renault vise non seulement le marché français, mais aussi et surtout l'international, en particulier l'Asie ou le Moyen-Orient.


Qualifiée de berline statutaire, la Renault Latitude intègre tout ce qu'il faut pour mériter ce titre. Sellerie cuir, climatisation bi-zone, système audio 3D et Bluetooth, le meilleur de Renault se retrouve en série dans ce nouveau modèle. La finition la plus élevée, baptisée Initiale, intègre en plus le siège conducteur massant, un module de surveillance de la pression des pneus, et les phares directionnels. Côté moteur, le diesel se taille la part du lion : les 3 motorisations disponibles sont toutes... des diesel ! 3 blocs sont proposés : un dCi 150 ch, un dCi 175 ch et un V6 dCi de 240 ch.


Exposée au Mondial de l'Auto, la Renault Latitude est déjà commercialisée. Les prix débutent à 32.500 euros pour la finition de base équipée du moteur dCi 150, et grimpent jusqu'à 45.000 euros pour la finition Initiale propulsée par le V6 dCi 240.

En rompant avec le style très avant-gardiste de la Renault Vel Satis, la Renault Latitude tente une nouvelle percée dans le haut de gamme. Avec, comme ambition affichées, de conquérir les marchés très porteurs comme l'Asie ou le Moyen-Orient.