Mondial de l’Auto 2016 : GLM G4, un fantôme électrique

Voir le site Automoto

GLM G4 Mondial Auto 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-10-10T09:09:27.816Z, mis à jour 2016-10-10T09:41:10.585Z

Né Savage Rivale Roadyacht GTS en 2008, le supercar hollandais ressuscite en 2016 pour le Mondial de l’Automobile à paris en tant que super-sportive électrique via le constructeur japonais GLM, avec 400 km d'autonomie et 540 chevaux.

La firme japonaise GLM, fondée à Kyoto en 2010 et auteure de la Tommy Kaira ZZ électrique, délivre une curieuse super-sportive survoltée au Mondial de l’Automobile 2016 (1-16 octobre) : la G4, reprenant pour base la Savage Rivale Roadyacht GTS de 2008.


Design réchauffé

Extérieurement, peu de différences avec l’engin sorti il y a 8 ans : les portes en élytre avant restent, mais celle arrière s’ouvrent sans les ailes, le diffuseur d’air a été simplifié et dépoussiéré (plus besoin d’échappement), la taille des disques de freins a été réduite, et les rétroviseurs ont été amincis et transformés en caméras.

L’intérieur de la Roadyacht n’évolue que par maigres retouches sur la G4, la console central perd son levier de vitesse, l’écran est plus grand, les compteurs revus, la planche de bord accueillant des aérateurs absent sur la voiture d’origine.

Bref, on en attendait plus d'un recyclage d’un modèle aussi âgé mais point positif, la finition a été largement améliorée.


GLM G4 Mondial Auto 2016


Performances de supercar

Côté mécanique, exit le V8 de 670 chevaux d’origine General Motors (le logo de GLM ressemble par ailleurs à s’y méprendre à celui de ce dernier), place à un deux blocs 100% électriques, probablement repris de la version électrisée de la Tommy Kaira ZZ EV (voir ci-dessous). La puissance de la G4 serait d’environ 540 chevaux (ou 400 kW) et le couple moteur de 1.000 Nm. Ainsi, le 0-100 km/h serait exécuté en 3,7 secondes seulement, et la vitesse de pointe tutoierait les 250 km/h.


Encore mieux, la conduite serait capable de s’adapter à la surface de la route, via les suspensions ou la transmission. Le poids serait aussi en baisse significative, “grâce à l’emploi de matériaux composites” indique GLM. Enfin, l’autonomie théorique en cycle européen est annoncé à 400 kilomètres, soit équivalent à une Tesla Model S de base (version 60) ou la nouvelle Renault ZOE.

Concernant le futur de cette GLM G4, il est incertain, aucune production en série - même limitée - n’ayant été promise, tandis que la Tommy Kaira ZZ n’a pas non plus passé le stade du prototype. Le fantôme risque donc de rester un fantôme.