Dans l'actualité récente

Le Mondial de l’Auto 2016 ouvre ses portes au public à Paris

Voir le site Automoto

Citroën CXperience Concept Mondial Auto 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-10-01T10:17:13.177Z, mis à jour 2016-10-04T15:25:25.042Z

L’édition 2016 du Mondial de l’Automobile à Paris, plus grand salon au monde, démarre pour le public ce samedi 1er octobre avec des marques françaises dynamiques, une poussée de l’électrique et des SUVs, mais avec de nombreuses marques absentes à l’appel.

Suivez le Mondial de l’Auto 2016 sur notre fil info !

Plus grand salon auto au monde (plus d’1,2 million de visiteurs il y a deux ans), le Mondial de l’Automobile de Paris a donné ses tendances durant les deux journées presse que nosu avons suivies : omniprésence de SUVs, des françaises répondant à l’appel, SUVs en veux-tu en voilà, des électriques à meilleure autonomie, mais aussi de grands absents.


Les Français assurent

Renault possède le plus grand stand, posant son prototype sportif électrique TreZor, son nouveau SUV Koleos, son Scénic 7 placs, son premier pick-up Alaskan, sa petite Twingo GT, la Mégane berline ou la ZOE à autonomie accrue. En face, Peugeot affine sa gamme via ses SUV 3008/5008, tout en affichant le 3008 DKR prêt à remporter le Dakar en janvier prochain.

Citroën a aussi fait le show par le biais de la C3 inspirée du Cactus, dérivée aussi en livrée sportive WRC (démarrant en 2017), tandis que l’étude de style CXpérience annonce à l’autre bout les grandes lignes de la future berline C5, le C4 Picasso se restylant pour affronter le nouveau Scénic.

Cependant, on se sent déçus chez DS, avec un concept-car E-Tense déjà connu depuis le mois de mars, et une offre de personnalisation représentée par la DS 5 Commande Spéciale.


Une myriade de SUVs

Ils représente plus d’une vente de voiture sur 4, et sont donc la priorité pour la plupart des constructeurs sur le salon. Peugeot lance l’offensive avec ses nouveaux 3008 et 5008, Renault renouvelle son Koleos, BMW annonce un réussi X2 via son concept-car, Audi lance une seconde génération de Q5, Land Rover repositionne le Discovery, Skoda a présenté son premier modèle du genre, le Kodiaq, pendant que le cousin SEAT affine son Ateca en version baroudeuse X-Perience.

Même au sein des concept-cars, la tendance est donnée : Mercedes-Benz avec la Generation EQ, Lexus via le sculpté UX, des imposants GT-PHEV et LIV-2 respectivement chez Mitsubishi et Ssangyong.


Les électriques plus endurantes

Tesla avait donné l’exemple d’une voiture électrique à l’autonomie honorable via ses Model S capables de plus de 500 kilomètres, mais le prix (plus de 70.000 euros) n’était pas accessible au plus grand nombre.

Désormais, ce sont des automobiles plus populaires qui s’approchent de ces chiffres lors de ce Mondial, avec une Renault ZOE passant immédiatement à 400 kilomètres (15.800 euros avec bonus), la future Opel Ampera-e (printemps 2017, env 30.000 euros avec bonus) passerait les 500 kilomètres et les concept-cars annoncent encore mieux : 500 km pour le gros SUV Mercedes-Benz Generation EQ (production prévue en 2018) ou 600 km pour la Volkswagen ID (horizon 2020 en série).


Des absents en pagaille

C’est ce qui prévoit sans doute l’avenir des grands salons internationaux, et surtout leur déclin. Une flopée de marques a tout simplement retiré le Mondial de l’Auto de leur agenda et notamment les emblèmes sportifs et de luxe : Lamborghini, Bentley, Aston Martin, Rolls-Royce, sans parler de Bugatti qui a nargué avec sa Chiron exposée mercredi à la Fondation Louis Vuitton lors de la soirée du groupe Volkswagen, ou de McLaren qui aurait pu poser ses P1, 675LT et 570GT (à voir en essai ici si vous ne les connaissez pas). Heureusement, Ferrari a assuré avec la LaFerrari Aperta, Honda avec la Civic Type R Concept, ou les voitures de rallyes (C3, i20 et Yaris).

Des généralistes ont aussi retiré leurs stands, Ford le premier avec pourtant de nombreuses voitures à montrer (Nouvelle Ka, Focus RS, Mondeo et Kuga restylée, Mustang pour l’image, éventuel concept-car…). Mazda et Volvo (étrangement liés à Ford il y a quelques années) ont aussi manqué l’occasion de nous présenter leurs MX-5 RF, 3 et 6 restylée ou encore le break baroudeur V90 Cross Country.

Malgré ces constructeurs manquant, la fête est bien au rendez-vous sur ce Mondial de l’Automobile 2016, qui sera ouvert jusqu’au dimanche 16 octobre à Paris, Porte de Versailles.