Mondial de l'Automobile 2014 : Eolab Concept, la Renault hybride de 2025

Voir le site Automoto

Renault EoLab Concept
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-10-02T15:30:00.000Z, mis à jour 2014-10-06T13:09:44.000Z

Renault a introduit ce jeudi au Mondial de l'Automobile le concept Eolab, sorte de laboratoire pour les prochains modèles de la marque au losange. Cette compacte affiche une consommation de 1,0 litre /100 grâce à l'association d'un 3 cylindres de 75 chevaux avec un bloc électrique.

La technologie hybride et le travail réalisé autour de l'aérodynamique et du poids permet à ce nouveau concept-car signé Renault d'afficher une consommation d'à peine 1.0 litre/100.

>> L'Eolab Concept de Renault en photos au Mondial de l'Automobile 2014

Pari relevé pour Renault
L'écologie occupe une place de plus en plus prépondérante dans notre société. Le gouvernement avait d'ailleurs émis le souhait de voir apparaitre des véhicules dont la consommation n'excéderait pas les 2.0 litres/100 chez ses deux constructeurs français Peugeot et Renault. C'est donc dans ce contexte que la marque au losange présentait ce jeudi son tout dernier concept baptisé Eolab.

Cette compacte de 4.3 mètres de long, qui reprend le design des nouvelles Clio et de la Zoé, est pourvue d'un moteur 3 cylindres essence de 75 chevaux combiné à un bloc électrique et une batterie. Vitesse maximale 120 km/h avec une autonomie de 60 km en tout électrique. Mais le principal atout de cette technologie hybride repose sur sa consommation, d'à peine 1.0 litre/100 pour un rejet en CO2 de 22g/km.

Grâce à un travail sur l'aérodynamique et sur les composants
Mais pour afficher de telles performances, les ingénieurs de chez Renault ont également travaillé sur l'aérodynamique. Echappements latéraux, conduits à l'avant, jantes pleines, pneus étroits, rétroviseurs remplacés par des caméras... tout a été pensé pour faciliter la circulation de l'air.

Il a ensuite fallu réduire le poids
d'environ 400 kg : une opération qui s'est traduite par le recours à des composants plus légers comme le magnésium pour le toit ou l'aluminium (figurant non seulement sur les portières, les équipements ou encore le châssis) L'habitacle se contente par ailleurs du strict minimum avec le compteur numérique et la tablette tactile située sur la console centrale qui gère les toutes les autres commandes.

Comme tout prototype, Eolab n'est pas destiné à la production. En revanche cette motorisation pourrait être vite adoptée par d'autres modèles comme la 4e génération de Mégane, dont le lancement est prévu en 2016.

Renault Eolab Concept, la voiture du futur au Mondial de l'Automobile 2014