Dans l'actualité récente

Moto GP : un système de permis à points en 2013

Voir le site Automoto

MotoGP Valencia 2012 De Puniet Silva
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-22T14:45:00.000Z, mis à jour 2012-12-22T16:15:42.000Z

En 2013, un pilote pourra être sanctionné par en cas de mauvaise conduite sur la piste. Le nombre de points de malus peuvent aller de 1 à 10 selon la gravité de l'incident.

Pour pénaliser les conduites trop dangereuses, la commission Grand Prix instaure dès 2013 un système de permis à points.


Les écarts de conduite dans le viseur

C'est une vraie évolution dans le règlement de la MotoGP. La commission Grand Prix réunie cette semaine à apporter quelques précisions et modifications aux règlements sportifs et techniques MotoGp, Moto 2 et Moto 3. Un nouveau système de points de pénalité y a été approuvé. Un pilote peut désormais être pénalisé de plusieurs points, le nombre de points de malus pouvant aller de 1 à 10 selon la gravité de l'incident.


Des points qui se cumulent

Les pilotes cumuleront ces points tout au long de la saison et à chaque fois qu'ils franchiront un palier, une sanction tombera. 4 points entraîneront un départ en dernière position sur la grille pour la course suivante. 7 points seront synonymes de départ de la voie des stands pour la course suivante. Et 10 points vaudront disqualification pour le Grand Prix suivant. Une fois la sanction prévue pour dix points appliquée, le compteur est remis à zéro, les points ne se cumulant pas d'une saison à la suivante.


Règle des 107% en séances qualificatives

La Commission Grand Prix a aussi apporté une précision concernant le nouveau format des qualifications en instaurant la règle des 107%. En 2013, la séance sera scindée en deux parties de 15 minutes (Q1 et Q2). Seuls les dix meilleurs temps des essais libres et les deux meilleurs de la Q1 seront qualifiés pour la deuxième phase. Ils se répartiront les douze premières places sur la grille. Mais ne pourront participer à ces séances qualificatives que les pilotes ayant réussi un chrono inférieur aux 107% du meilleur temps des quatre séances d'essais libres.


Dernière évolution, d'ordre pécunière celle-là. Il n'y a désormais plus d'amende minimale imposée par la Direction de course, la maximum étant fixée à 50 000$.