Moto3 – GP d’Allemagne 2016 : Maître de la pluie, Pawi a (encore) surfé !

Voir le site Automoto

Khairul Idham Pawi lors du Grand Prix d'Allemagne Moto3 2016
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-07-18T11:32:52.900Z, mis à jour 2016-07-18T12:07:44.173Z

L’attitude du très jeune Khairul Idham Pawi (Team Asia), vainqueur du Grand Prix d’Allemagne sous la pluie, a encore émerveillé tous les observateurs… et donné quelques sueurs froides à son équipe.

Khairul Idham Pawi est un récidiviste. Révélé lors du dernier Grand Prix d’Argentine, où il avait donné une leçon de pilotage sur piste humide, le Malaisien a encore livré une incroyable prestation pour l’emporter sur le Sachsenring.


En Moto3, remonter 19 places en 4 tours est possible. Même sous des trombes d’eau. Pawi l’a prouvé. Parti de la 20e position sur la grille, le natif de Kampung Gajah a écarté tout le peloton pour s’emparer des commandes de la course très tôt, avant de la survoler.

Coéquipier KO

Même son coéquipier, Hiroki Ono, lui aussi très habile dans ces conditions météorologiques, n’a pas résisté : le Japonais a fini dans le bac à graviers.


Pawi, lui, est parfois passé tout près de la chute. A plusieurs reprises. Pas de quoi donner espoir à ses premiers poursuivants, l’écart creusé en première partie d’épreuve étant trop important.

Son équipe lui a demandé de ralentir !

Car malgré les indications de son équipe en bord de piste, ordonnant au Malaisien de limiter la prise de risque, le protégé du Team Asia n’a cessé d’augmenter la cadence. Jusqu’à porter à 11"131 son avance sur Andrea Locatelli (Leopard), deuxième à l’arrivée. Enea Bastianini (Gresini), qui a bouclé le podium, lui a concédé 13"359. Phénoménal.


Pawi ne sera pas champion du monde de la catégorie à la fin de la saison. C’est une quasi-certitude. Mais une chose est sûre, le jeune pilote de 17 ans s’est affirmé comme le plus talentueux de sa génération sur le mouillé.