MotoGP 2014 : Factory vs Open, qui remportera la bataille ?

Voir le site Automoto

Marc Marquez lors de la première journée des essais de Sepang
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-03-20T16:08:00.000Z, mis à jour 2014-03-21T10:16:45.000Z

Cette année 2014 sera l'année du renouveau pour les MotoGP. Plus de châssis CRT pour les petites équipes mais deux catégories, la première réunissant les motos d'usines dites " Factory " et les autres qui rentrent dans la catégorie " Open ". Explication sur ce règlement et sur les forces en présence cette saison.

Les motos Open n'ont pas les mêmes caractéristiques que les motos Factory. Elles disposent de plusieurs avantages par rapports aux motos d'usine. Elles disposent d'un Kit Complet ECU (électronique) fourni par Magneti Marelli alors que les autres motos doivent utiliser leur propre logiciel. Elles auront 24 litres de carburant ainsi que 12 moteurs à disposition alors que les Factory n'auront que 20 litres de carburant dans le réservoir et 5 moteurs. Des moteurs gelés avant le GP du Qatar qui aura lieu dimanche alors que les Open auront un développement libre toute l'année. Ils auront également un pneu Bridgestone plus tendre que les motos plus performantes.

La polémique Ducati
Avec des résultats en berne depuis de longs mois et des essais peu glorieux, Ducati a fait le choix de s'inscrire en catégorie Open. Ils pourront donc développer leur moteur tout au long de l'année au contraire des 4 Yamaha et des 4 Honda. Une situation qui déplait à l'ensemble du plateau y compris au sein de NGM Forward Racing. Aleix Espargaro, auteur de bons essais sur sa Yamaha YZR-M1 reconditionnée s'en est d'ailleurs plaint : « Je dois dire que je ne suis pas vraiment d'accord parce que tout le monde doit pouvoir se battre à armes égales. Si Ducati opte pour l'Open pour faire évoluer leur moteur et parce qu'ils sont loin du compte, je ne peux rien dir. Mais qu'ils jouent avec les mêmes règles que nous, alors. Ils ont les moyens d'avoir une équipe de dix personnes pour travailler sur le moteur et sur l'électronique Ducati est une usine qui pourra rouler avec plus d'essence, utiliser une meilleure électronique, développer leur moteur et utiliser le pneu tendre de Bridgestone qui nous est dédié. Ils ont tout ce qu'il faut si bien qu'il nous sera difficile de les battre. »

Les écuries Factory
Dans les favoris pour le titre, on retrouve évidemment son tenant, Marc Marquez (Honda). Il devra limiter la casse au Grand Prix du Qatar. Victime d'un accident lors de la pré-saison, il n'a pu disputer tous les essais et n'arrive pas prêt sur ce premier Grand Prix, disputé en nocturne. La deuxième Honda officielle sera pilotée par Dani Pedrosa. Pour vaincre Honda, Yamaha a reconduit sa paire Jorge Lorenzo et Valentino Rossi. Les deux constructeurs ont engagés deux autres motos au sein de la catégorie Factory. Le Team LCR Honda a confié sa moto une fois de plus à Stefan Bradl tandis que Gresini laissera Alvaro Bautista prendre les commandes de sa moto. Chez Yamaha, on a donné les deux motos à l'équipe française Tech3. S'ils perdent le britannique Cal Crutchlow, ils récupèrent Pol Espargaro, champion 2013 de Moto2 et dauphin de Marc Marquez en 2012. Il sera épaulé par l'anglais Bradley Smith.

Les écuries Open
Au milieu de grille, les motos dites Open avec les Ducati en tête de liste, toutes deux emmenées par Cal Crutchlow et Andrea Dovizioso. On retrouve également le grand espoir qui a signé des temps canons lors des essais privés, le pilote NGM Forward Aleix Espargaro, accompagné par le vétéran Colin Edwards. Chez Aspar, en difficulté avec une Honda RCV1000R moins performantes que les Yamaha YZR-M1 reconditionnées, on retrouve l'ex-champion Nicky Hayden et Hiroshi Aoyama.

Enfin on devrait retrouver au fond de grille, les Pramac Ducati d'Andrea Iannone et de Yonny Hernandez. La Honda Gresini de Scott Redding et la Honda du Team Cardion AB du tchèque Karel Abraham. Ils se battront contre les Kawasaki du team Avintia avec aux manettes, le français Mike di Meglio. Ce dernier aura pour lourde charge d'affronter Hector Barbera. Pour être complet, on peut rajouter l'Aprilia du IodaCame Project pilotée par Danilo Petrucci et les Paul Bird Motorsport conduites par Michael Laverty et Broc Parkes.