Dans l'actualité récente

MotoGP 2016 : Marc Marquez s’impose au Japon et décroche son troisième titre de champion

Voir le site Automoto

Cu3qX9CWEAA3PJp large jpg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-10-16T11:02:19.461Z, mis à jour 2016-10-16T11:11:02.927Z

Marc Marquez a remporté le GP du Japon et profité des chutes de Valentino Rossi et Jorge Lorenzo pour accrocher un troisième titre MotoGP à son palmarès.

Si certains en doutaient encore, Marc Marquez est bel et bien (déjà) une légende de MotoGP. Dimanche, le jeune espagnol a remporté son troisième titre en catégorie reine, devenant l’égal de Wayne Rainey, Kenny Roberts et Jorge Lorenzo.

Merci les chutes

Marc Marquez n’avait pas obtenu la pole la veille mais, qu’à cela ne tienne, il a vite pris la tête sur le circuit japonais, où il n’avait encore jamais gagné en catégorie reine, après un excellent départ de Jorge Lorenzo. Le pilote Honda a rapidement creusé l’écart mais les pilotes Yamaha, les seuls encore qui pouvaient lui chiper la couronne mondiale, étaient en embuscade pour retarder son sacre. Mais Valentino Rossi et Jorge Lorenzo ont finalement offert le titre à Marquez en chutant tous les deux. L’Italien, qui donnait tout pour chasser Marquez, est tombé dans le virage numéro 10 tandis que son coéquipier a perdu l’avant à quelques tours de l’arrivée. Andrea Dovizioso (Ducati) et Maverick Viñales (Suzuki) en ont profité pour s’installer sur le podium.

Des statistiques inouïes

Âgé de 23 ans et 242 jours, Marc Marquez est le plus jeune pilote de l’histoire à gagner cinq titres (trois en MotoGP, un en 125cc et un en Moto2) et à signer un triplé en catégorie reine. Ses statistiques parlent pour lui : 55 victoires, 89 podiums, 64 pole position et 48 meilleurs tours en course. Depuis 2010 et son trophée en 125cc, il n’a échoué qu’à deux reprises (en 2011 et en 2015). Il a désormais un autre record dans le viseur : celui détenu par Valentino Rossi, nonuple champion du monde (sept titres en MotoGP). Il a tout ce qu’il faut pour égaler l’Italien, voire même le dépasser.

« Je fais de mon mieux chaque année »

Comme en 2014, Marc Marquez coiffe donc la couronne mondiale au Japon, comme si le circuit était son porte-bonheur. A l’arrivée, et bien que la saison ne soit pas encore terminée, l’as de chez Honda est soulagé, « Le début de la saison a été la partie la plus difficile de l’année et peut-être de ma carrière. Après les deux premières victoires, c’était difficile mais en étant en tête du Championnat, je pouvais me permettre de finir deuxième ou troisième. J’avais payé très cher pour apprendre ça l’an dernier. Je crois que j’avais plus de pression cette année et ça a été dur à gérer (…). Je fais de mon mieux chaque année mais cette année la pression était vraiment élevée, surtout au début. La fin de l’année dernière avait été dure. Je me sentais sous pression mais c’était aussi de la motivation en plus. Du jeudi au dimanche, je n'ai pensé qu’à la moto. Ça a été la clé. Les Champions peuvent tenir la pression. J’ai payé cher l’an dernier mais ça m’a aussi permis d’apprendre des choses. » Cela tombe bien, Marquez est un immense champion. A l’année prochaine pour une nouvelle lutte face à Rossi et Lorenzo, avec trois écuries différentes (Honda, Yamaha et Ducati).