Dans l'actualité récente

MotoGP - Aragon 2015 : Marquez chute, Lorenzo en profite !

Voir le site Automoto

Jorge Lorenzo (Yamaha)   Aragon MotoGP 2015
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-09-27T13:06:50.120Z, mis à jour 2015-09-28T07:55:04.802Z

Au terme d'un Grand Prix d'Aragon (Espagne) passionnant, Jorge Lorenzo (Yamaha) a signé une superbe victoire, devançant Dani Pedrosa (Honda) et son rival pour le titre, Valentino Rossi (Yamaha).

Impériale. Tel serait l'adjectif idéal pour qualifier mieux la performance réalisée par Jorge Lorenzo ce dimanche lors du Grand Prix MotoGP d'Aragon. Au guidon de sa Yamaha numéro 99, l'Espagnol n'a laissé aucune chance à ses adversaires pour s'adjuger sa sixième victoire de l'année.

Vidéo bonus - Portrait de Valentino Rossi (Automoto 2012)

Marquez chute... encore !

Pourtant, un obstacle de taille se dressait devant Lorenzo avant le départ de la course. Cet obstacle, il portait le nom de Marc Marquez, très rapide sur sa Honda et auteur d'une pole position record. Mais malheureusement pour lui, le double champion du monde en titre est retombé dans ses travers de la saison et a mélangé vitesse et précipitation. Dépassé d'entrée de jeu par la Yamaha de son compatriote, le pilote de la machine numéro 93 a chuté au second tour et n'a pu repartir, la faute à un guidon tordu. 


Rossi a encore les cartes en main

Marquez hors course, Lorenzo a eu tout le loisir de dominer les débats, laissant Dani Pedrosa (Honda) et Valentino Rossi (Yamaha) ferrailler pendant le restant de la course. Mais à domicile, le premier cité n'a rien lâché au nonuple champion du monde et a rappelé qu'il était bien un super pilote malgré des résultats en dents de scie ces dernières saisons, notamment à cause de blessures. 

Yamaha champion

Troisième de la course, Rossi conserve donc 14 points d'avance sur Lorenzo alors qu'il reste quatre courses à disputer et 100 points maximum à attribuer. Quant à Marquez, toujours 3e du championnat, ce quatrième abandon de l'année rend encore plus impossible sa mission de conserver sa couronne mondiale à l'issue de la saison. A noter également le titre de champion du monde décroché par Yamaha, qui ne peut plus être rejoint par Honda. Une première depuis 2010, année pendant laquelle Lorenzo a remporté son premier titre.



Moto2 : Zarco pas encore champion

Alors qu'il avait la possibilité d'être titré ce dimanche à Aragon, Johann Zarco (Ajo Motorsport) a manqué sa première balle de match en ne terminant que 6e, soit une première pour le Français depuis le premier Grand Prix de la saison où il avait fini à la 8e place. La victoire est donc revenu à Tito Rabat (EG 0,0 Marc VDS) lors d'une course suspendue puis réduite à 14 tours après un accrochage entre Xavier Siméon (Federal Oil Gresini Moto2) et Dominique Aegerter (Technomag Racing Interwetten). Álex Rins (Páginas Amarillas HP 40) et Sam Lowes (Speed Up Racing) complètent le podium. 


Moto3 : Un dernier tour d'anthologie

Fidèle à son excellente réputation, la catégorie Moto3 a une nouvelle fois offert du spectacle, notamment dans un dernier tour rocambolesque marqué par les chutes de Enea Bastianini (Gresini Racing Team Moto3), Brad Binder (Red Bull KTM Ajo) et Danny Kent (Leopard Racing), le leader du championnat du monde. Le Portugais Miguel Oliveira (Red Bull KTM Ajo) en a profité pour s'imposer devant Jorge Navarro (Estrella Galicia 0,0) et Romano Fenati (SKY Racing Team VR46).