MotoGP - Aragon 2015 : la pole pour Marquez, Rossi largué

motogp-aragon-2015-pole-marquez-rossi-largue-3360849
Malgré une chute en pleine séance de qualifications, Marc Marquez (Honda) s'élancera en pole position du Grand Prix d'Aragon (Espagne), juste devant Jorge Lorenzo (Yamaha) et Andrea Iannone (Ducati).

Dominateur lors des essais libres matinaux, Marc Marquez (Honda) a de nouveau fait parler la poudre sur la piste d'Aragon (Espagne), 14e manche de la saison 2015 de MotoGP, pour s'adjuger une pole position remarquable malgré une « jolie » frayeur en milieu de session...


Rossi loin derrière

Derrière les deux intouchables du week-end, il faut remonter 6e rang pour trouver trace de Valentino Rossi. Le nonuple champion du monde n'a jamais été dans le rythme, terminant à plus de huit dixièmes de Marquez, et prouve une fois de plus que les qualifications n'est pas un exercice qui lui réussit cette saison. Devant lui, Andrea Iannone (Ducati), Pol Espargaro (Yamaha YZR-M1) et Dani Pedrosa (Honda) prennent place, respectivement de la 3e à la 5e place, ce qui risque de contrarier les plans de remontée du pilote de la célèbre machine numéro 46.


Côté français, Mike Di Meglio (Avintia Racing) s'élancera de la 18e place et Loris Baz (Yamaha Forward Racing), victime d'une vilaine chute ce matin, prendra le départ de la 22e position.

Moto2 : Rabat trop rapide, Zarco troisième

Alors qu'il peut être titré dès ce week-end en Moto2, Johann Zarco (Kalex) a réalisé le troisième temps derrière ses principaux rivaux, Tito Rabat (Kalex), auteur de la pole position en 1'52"232, et Alex Rins (Kalex). En manque de sensations depuis vendredi, le Français a prouvé qu'il était exceptionnel cette saison (six victoires, dont trois consécutives lors des trois derniers Grands Prix) en sauvant plus que les meubles au terme des qualifications. De quoi promettre une course somptueuse ce dimanche.

Moto2 : Johann Zarco dans la cour des grands (2012)


Moto3 : Bastianini impérial

En Moto3, c'est l'Italien Enea Bastianini (Gresini Racing Team) qui a décroché le meilleur temps des qualifications, devant les favoris Miguel Olivera et Danny Kent, les deux pensionnaires du team Leopard Racing.



News associées