MotoGP - Argentine 2016 : Marquez en patron, Lorenzo et les Ducati au tapis

Voir le site Automoto

CfES6pxWsAEC VB large jpg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-04-03T20:08:35.592Z, mis à jour 2016-04-03T20:08:36.739Z

Marc Marquez s'est imposé en Argentine au terme d'une course énorme, marquée par l'abandon de Jorge Lorenzo et l'accident entre les Ducati alors sur le podium. Rossi et Pedrosa complètent le podium.

On a eu une vraie course en Argentine et, après un nouveau duel d’anthologie avec Rossi (comme l’an dernier sur le même circuit), Marc Marquez (Honda) a signé un succès en patron. L’Espagnol en profite pour prendre les commandes du championnat suite à la chute de Lorenzo (Yamaha).


Lorenzo au tapis !

En difficulté après le départ, Jorge Lorenzo a chuté et cassé son guidon. Auparavant, les changements de leaders n’ont pas arrêté, entre les Ducati en forme et un Marquez timide à l’extinction des feux malgré sa pole position obtenue la veille. Passées ces péripéties, l’Espagnol et Valentino Rossi, en mode chasse, se sont envolés et ont d'abord livré un joli duel. L’Italien avait réussi à passer l’Espagnol, mais une faute dans le virage suivant lui a fait reperdre la tête dans la foulée. Au changement de machine, El Doctor a perdu du temps et Marquez a aligné les tours de métronome pour sceller sa victoire.

Les Ducati se rentrent dedans

Les Ducati étaient en forme en Argentine mais, à l’arrivée, il n’y en aura aucune dans le top 3. Car, après avoir passé Rossi pour fermer le podium, Iannone et Dovizioso ont chuté tous les deux suite à une attaque trop ambitieuse du premier sur le deuxième à l’entrée du virage 12. Une faute qui va forcément faire parler au sein de l’équipe, qui avait l’occasion de marquer des gros points. De fait, leur accident a profité à Valentino Rossi (Yamaha) et Dani Pedrosa (Honda), respectivement deuxième et troisième.

Marquez prend les commandes

On a retrouvé Marc Marquez. Le double champion du monde, auteur d’une pole incontestable, a réalisé une très belle course et la bévue de Jorge Lorenzo lui permet de prendre les commandes du championnat avec 41 points. Son dauphin n’est autre que Valentino Rossi, qui pointe à 8 longueurs. Au final, le championnat 2016 est bel et bien lancé !