Dans l'actualité récente

MotoGP Assen 2015 : Rossi s’impose en patron !

Voir le site Automoto

Valentino Rossi Yamaha GP Assen 2015
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-06-27T13:00:39.142Z, mis à jour 2015-06-27T13:50:11.485Z

Au terme d'un duel spectaculaire face à Marc Marquez (Honda), Valentino Rossi s'est imposé avec brio sur le difficile tracé d'Assen lors du Grand Prix MotoGP des Pays-Bas.

Exceptionnel Valentino Rossi ! Auteur d’une pole position remarquable la veille, le nonuple champion du monde s’est imposé avec brio ce samedi 27 juin lors du Grand Prix MotoGP des Pays-Bas sur le très sélectif tracé d’Assen. Face à un Marc Marquez redoutable sur une Honda retrouvée, l’Italien s’est accroché au guidon de sa Yamaha pour décrocher sa troisième victoire de la saison et reprendre ses aises au championnat du monde des pilotes.

Marquez a bougé Rossi… sans succès !

Dans le rythme dès le début du week-end, Rossi et Marquez ont fait parler la poudre sur la Cathédrale néerlandaise. Dès le départ, les deux immenses champions du monde se sont envolés pour ne plus se quitter jusqu’au dernier tour, laissant Jorge Lorenzo (Yamaha), vainqueur des quatre dernières courses, en retrait à la troisième place. Pour preuve, l’Italien a signé le meilleur en tour de la course dans l’avant-dernière boucle d’un Grand Prix indécis jusqu’au bout.

Motivé comme jamais pour revenir dans la course au titre après deux abandons consécutifs, Marquez n’a cependant pas démérité. Fidèle à sa réputation d’attaquant flamboyant, le pilote de la Honda numéro 93 a même pris les commandes à six tours de l’arrivée grâce à un dépassement spectaculaire. Mais face à l’inépuisable Rossi, rien n’est jamais acquis jusqu’à l’ultime virage d’un Grand Prix. Au guidon d’une Yamaha exceptionnelle, l’Italien a repris les rênes pour ne plus jamais les lâcher, et ce malgré une ultime attaque de son rival qui aurait pu mal finir, Marquez percutant l’arrière de la moto de Rossi dans la dernière chicane.

Au final, le pilote de la célèbre machine n°46 a tenu le coup pour arracher la 111e victoire de son immense carrière et conforter sa première place au championnat du monde avec désormais dix points d’avance sur Lorenzo.

Moto2 : Zarco est allé la chercher

En Moto2, Johann Zarco (Ajo Motorsport) a une nouvelle fois brillé. Leader incontestable du championnat, le Français a pourtant dû batailler pour s’offrir sa troisième victoire de la saison. Auteur d’un mauvais départ (qui a vu la moto de Luis Salom lourdement accidenté au premier virage, ce qui a provoqué un drapeau rouge), le Cannais a fait preuve de patience pour battre Jonas Folger (AGR Team), qui s’est effondré au fil de la course pour finalement terminer septième, et Tito Rabat (EG 0,0 Marc VDS). 

Le champion du monde en titre a longtemps résisté au pilote tricolore qui s’est finalement emparé de la tête de course à deux tours de l’arrivée pour conforter un peu plus sa place sur le trône de sa catégorie.

Moto3 : Quartararo manque de peu la victoire

Dans la plus petite discipline du championnat de monde de vitesse moto, Fabio Quartararo (Estrella Galicia 0,0) a de nouveau brillé. Après deux chutes (au Mans et au Mugello) et une insignifiante 14e place en Catalogne il y a deux semaines, le pilote niçois a démontré qu’il n’avait rien perdu de son talent malgré un passage à vide. 

Auteur d’une course solide, celui que les fans surnomment « El Diablo » a longtemps bataillé avec le Portugais Miguel Oliveira (Red Bull KTM Ajo) mais s’est incliné à l’avant-dernier virage face à son rival, franchissant la ligne d’arrivée avec seulement 66 centièmes de retard sur le vainqueur du jour. Troisième d’une course remarquable, Danny Kent (Leopard Racing) a quant lui enfoncé le clou au championnat, comptant désormais 57 longueurs d’avance sur Enea Bastianini (Gresini Racing Team Moto2), sixième de cette course sur le mythique tracé d’Assen.