MotoGP Australie 2016 : Crutchlow le plus rapide sous une pluie battante aux essais libres 1

Voir le site Automoto

Cal Crutchlow réalise le meilleur temps de la première séance d'essais libres à Phillip Island, en Australie
Par Lucas VINOIS|Ecrit pour TF1|2016-10-21T08:34:18.613Z, mis à jour 2016-10-21T08:37:41.255Z

Cal Crutchlow s’est montré le plus rapide dans des conditions difficiles lors des essais libres 1 du Grand Prix d'Australie, à Phillip Island. La deuxième séance d’essais a vu Barbera aller le plus vite avant d’être annulée pour cause de fortes pluies.

Le froid et la pluie se sont invités lors des deux séances d’essais libres du Grand Prix d’Australie, à Phillip Island.


Les spécialistes de la pluie devant

Sous un temps typiquement anglais, c’est un Britannique qui est parvenu à tirer son épingle du jeu. Le pilote Honda satellite Cal Crutchlow s’est montré le plus adroit (1.40.957) devant un autre très bon pilote sous la pluie, Danilo Petrucci. Le local de l’étape, Jack Miller, complète le trio de tête. Celui qui a remporté son premier Grand Prix en catégorie reine cette saison a déclaré que « sa main [allait] mieux. Au Japon, il y avait de gros freinages, ça n’était pas l’idéal pour un retour en piste. Mais après quelques semaines de repos ça va nettement mieux et ici, à Phillip Island, la conduite est beaucoup moins brusque donc ça devrait aller ».


Du côté des cadors, Valentino Rossi a signé le quatrième chrono avant d’être déclassé pour un problème de pneumatiques. Son coéquipier, Jorge Lorenzo, est toujours aussi peu à l’aise lorsque la piste est mouillée. Il termine la séance en dernière position. Le tout récent champion du monde, Marc Marquez, est quatrième. Loris Baz s’est hissé au quatorzième rang alors que le remplaçant de Dani Pedrosa, le champion du monde Nicky Hayden, est neuvième à un peu plus de deux secondes.


Barbera devant en FP2

Arrêté au bout de 15 minutes, la FP2 a vu Barbera signer le meilleur temps, en 1.51.958. Il relègue son remplaçant, Mike Jones, à deux secondes. Rossi est sixième à six secondes. Les temps sont insignifiants tant les conditions dans lesquelles se sont élancés les pilotes étaient dantesques.