Dans l'actualité récente

MotoGP - Burgess écarté par Rossi pour 2014

Voir le site Automoto

MotoGP - Valence 2013 Valentino Rossi - Jérémy Burgess
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2013-11-11T08:29:00.000Z, mis à jour 2013-11-11T19:30:03.000Z

Valentino Rossi disputait, ce dimanche à Valence, sa toute dernière course avec son mythique chef mécanicien Jérémy Burgess, qui l'avait accompagné dans tous ses changements d'équipe depuis 14 ans. Décision de l'Italien, en recherche de nouvelles motivations pour la saison prochaine.

L'autre événement du week-end était cette annonce faite par Valentino Rossi en conférence de presse comme quoi il se séparait de son chef mécanicien de toujours Jérémy Burgess.

Une collaboration de longue date

C'est une page qui se tournait ce week-end en moto... Outre le sacre bien évidemment du jeune Marc Marquez, le nonuple Champion du Monde Valentino Rossi met fin à 14 ans de collaboration avec son chef mécanicien Jérémy Burgess, un des personnages clés dans tous ses titres. L'Australien l'avait en effet toujours suivi dans ses changements d'équipe ; quittant Honda pour Yamaha puis Yamaha pour Ducati et vice versa. Bien plus qu'un chef mécanicien, Jérémy Burgess était un peu devenu comme un membre de la famille mais ces dernières années la réussite n'était plus au rendez-vous et l'Italien, à la recherche d'une nouvelle motivation pour la saison prochaine a choisi de le congédier. « Je n'ai rien à reprocher à Jeremy mais il ne sera plus mon chef mécanicien l'an prochain. C'était une décision difficile à prendre parce que nous avons une grande histoire ensemble. Ce n'est pas uniquement mon chef mécanicien, il fait partie de ma famille et c'est un peu comme un père pour moi en tant que coureur [...] Mais j'ai décidé que je devais changer des choses pour l'an prochain, essayer de trouver une nouvelle motivation qui puisse m'aider à progresser et à aller plus vite,» justifiait Valentino Rossi, qui en remportant le GP des Pays-Bas en juin dernier, mettait fin à deux ans de disette.


Burgess pris au dépourvu

De son côté, Jérémy Burgess reconnaît avoir quelques peu surpris tout en comprenant la décision prise par son pilote: « Je ne m'y attendais pas du tout. Hier après-midi, quand Valentino m'a invité à le rejoindre dans son camion, je savais que nous n'allions pas parler de la prime de Noël, disait-il avec humour. Je n'ai pas encore fait de plan pour la suite. Mon intention était évidemment de continuer l'an prochain, selon nos résultats et notre envie [...] Nous avons toujours travaillé pour résoudre nos problèmes et c'est ce que nous avons fait ces quatre dernières années. Cette décision suit la même logique, c'est la prochaine étape pour essayer de relancer Valentino vers les sommets, prolonger sa carrière et le rendre compétitif. »

En conférence de presse, Valentino Rossi disait ne pas savoir qui prendrait sa place l'an prochain ; l'Italien préférant sans doute ne pas dévoiler le nom de son successeur de suite, par respect envers lui. Mais Silvano Galbusera, qui a travaillé aux côtés de Marco Melandri serait pressenti pour ce poste.