Dans l'actualité récente

MotoGP Catalogne 2016 : Lorenzo reprend l’avantage aux essais 2

Voir le site Automoto

Jorge Lorenzo (Yamaha) MotoGP Italie 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-06-03T11:30:06.099Z, mis à jour 2016-06-03T13:59:28.016Z

Se vengeant de la performance matinale de son prochain remplaçant Maverick Vinales (Suzuki), l’Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) enregistre le meilleur chrono aux essais libres 2 du Grand Prix de Catalogne sur le circuit de Montmelo.

En matinée, le jeune Maverick Vinales signait le temps le plus rapide et un record du Circuit de Catalunya, situé près de Barcelone (Espagne).


Vengeance de Lorenzo

Cet après-midi du vendredi 3 juin, Jorge Lorenzo surpasse celui qui le remplacera en 2017 chez Yamaha, en signant un chrono de 1’41.712, améliorant le record de la piste et repoussant son compatriote à plus de 2 dixièmes de secondes.

C’est aussi de bon augure après sa victoire au finish au dernier GP d’Italie au Mugello, devant Marc Marquez (Honda). Le double champion du monde, qui joue aussi à domicile, ne brille pas avec seulement le 9ème temps à 773 millièmes, loin de son coéquipier Dani Pedrosa, 4ème à près d’une demi-seconde de Lorenzo, derrière Cal Crutchlow (LCR Honda) troisième à 3 dixièmes, et bientôt papa...


Scott Redding se distingue avec le 5ème chrono sur la Pramac Ducati d’Octo, se positionnant devant Valentino Rossi, qui devra retrouver la confiance suite à sa rupture moteur au Mugello, causée par une mauvaise programmation électronique, tandis qu’Hector Barbera talonne en rapidité sur l’Avintia, Michele Pirro se classant à 1,7 seconde sur la seconde moto de l’équipe.


Ducati décoît

Déception chez Ducati, Andrea Iannone et Dovizioso n’obtiennent que les 8è et 10è chronos malgré une pointe à plus de 340 km/h, suivies des Aspar de Yonny Hernandez et de la Suzuki d’Aleix Espargaro à 8 dixièmes de Lorenzo. Danilo Petrucci (Octo) et Eugene Laverty (Aspar), trentenaire ce vendredi, se tirent la bourre à 1,1 seconde pour les 13è et 14è chrono.


En bas de tableau, nous retrouvons les Yamaha Tech 3 à l’actualité avec le départ vers KTM de Pol Espargaro rejoignant Bradley Smith – signant le temps le plus lent à 2,5 secondes, les Aprilia de Alvaro Bautista et Stefan Bradl, ainsi que les Honda du team Marc VDS de Jack Miller et Tito Rabat.