Dans l'actualité récente

MotoGP : Les dix infos à retenir des essais d’Autriche

Voir le site Automoto

Andrea Iannone (Ducati)
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-07-23T16:10:04.456Z, mis à jour 2016-07-23T16:10:12.965Z

Mardi 19 et mercredi 20 juillet 2016, (presque) toutes les teams de MotoGP ont effectué des tests privés sur le Red Bull Ring autrichien, qui accueillera la prochaine manche du Championnat du monde. Voici tout ce que vous devez en retenir !

L’absence des Honda officielles, le paradoxe de Casey Stoner, la suprématie Ducati… : nous vous proposons dix informations essentielles à retenir des tests MotoGP effectués à Spielberg.


Honda Repsol n’a pas été convié

Parmi les observateurs de la catégorie reine, beaucoup se sont étonnés de l’absence des deux officiels Honda, Marc Marquez et Dani Pedrosa. La raison ? Le constructeur nippon a déjà effectué 3 jours de tests sur les cinq autorisés par saison. 

La marque ailée a donc préféré conserver les deux dernières journées de tests pour plus tard. Malgré cela, elle avait tout de même souhaité envoyer ses deux pilotes sur le Red Bull Ring, avec des RS213-V homologuées route. Mais Ducati, qui a organisé les essais, a refusé leur présence, invoquant la sécurité.


Le Red Bull Ring est favorable à Ducati…

D’ailleurs, le constructeur italien a pu constater la supériorité de ses machines. Les bolides de Borgo Panigale ont largement dominé les deux journées d’essais. Andrea Dovizioso a été le plus rapide lors de la première, en 1’23’’764. Son coéquipier Andrea Iannone a fait encore plus fort le lendemain, en 1’23’’240. 

Et à chaque fois, la marque de Bologne a placé quatre motos aux quatre premières positions sur la fiche des temps.


…mais pas à ses pneumatiques

Si le tracé autrichien permet aux machines rouges de profiter de leur supériorité moteur, il est aussi très abrasif pour les pneumatiques chaussés par les Ducati. Les techniciens italiens disposent de quelques semaines pour trouver une solution et réduire l’effort exercé sur les gommes. 

S’ils apportent les bons réglages, Iannone et Dovi seront des candidats très sérieux à la victoire après la trêve.


Stoner est toujours très performant…

Casey Stoner est l’un des pilotes les plus talentueux du 21ème siècle. Sa retraite anticipée, en 2012, a laissé des millions de fans nostalgiques. A 30 ans, l’Australien est encore compétitif. Le double champion du monde a claqué les 4e et 3e meilleurs chronos lors des deux journées de tests. 

Il a aussi chuté une fois, sans conséquence.


…même sans ailerons

D’ailleurs, l’As du Queensland a roulé sans les fameux ailerons fixés sur les GP1 6 depuis le début de saison. Dans son rôle, le numéro 27 a notamment préparé la saison prochaine, puisque ces artifices aérodynamiques seront interdits en 2017. Malheureusement pour Borgo Panigale.  


Mais il ne veut pas participer au Grand Prix d’Autriche

Malgré cela, Stoner a pris la décision de ne pas participer à la prochaine manche, en août, en tant que wild-card. On ne verra donc probablement pas l’Australien en course cette saison. "Je n’ai pas changé d’avis après les deux jours d’essais", a-t-il affirmé. 

Il a probablement fait énormément de déçus parmi les amateurs de la MotoGP…


La piste n’est pas idéale pour Yamaha

Les caractéristiques du circuit sont largement favorables à Ducati. Tout le contraire pour Yamaha. "La course s’annonce difficile car c’est un circuit très rapide, donc pas vraiment idéal pour la M1" a expliqué Valentino Rossi

Même si la marque aux diapasons devra d’abord comparer son niveau avec celui du HRC.


KTM aussi, a roulé

La marque autrichienne a poursuivi la préparation de son retour au Championnat du monde de vitesse moto, prévu pour 2017. Pilotées par Tom Lüthi et Mika Kallio, les RC16 ont été relégués à deux secondes des meilleurs chronos. Positif. 

KTM disputera son premier Grand Prix lors de la dernière manche de la saison actuelle, à Valence.


Lowes a testé l’Aprilia

Sam Lowes, actuel pilote de la catégorie Moto2, s’est de nouveau essayé sur l’Aprilia. Le Britannique défendra les couleurs de la marque la saison prochaine en MotoGP. Sa machine n’était pas équipée de transpondeur, aucun chrono officiel n’a donc été publié. 

Mais le pilote de 25 ans a révélé des éléments intéressants : "Nous avons commencé à adapter les réglages à mon style de pilotage". Le rival de Johann Zarco est un énorme freineur, très souvent à la limite… La tâche s’annonce donc difficile. 


Des problèmes de sécurité

Une très grande majorité de pilotes a pointé du doigt le manque de sécurité sur le Red Bull Ring. Certains virages, notamment ceux qui ferment les longues phases de pleine accélération, manquent de dégagement

Avant les tests, Stoner avait déjà averti les responsables de course. Rossi et Lorenzo en ont fait de même.