Dans l'actualité récente

MotoGP - GP du Qatar 2017 : Marc Marquez se place dans la peau du favori pour le titre

Voir le site Automoto

Marc Marquez poleman en Argentine
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-26T10:22:40.163Z, mis à jour 2017-03-26T10:42:28.263Z

Éclipsé par les excellentes performances de Maverick Viñales (Yamaha), Marc Marquez (Honda) reste néanmoins confiant sur ses chances de remporter le titre.

Moins fort que Maverick Viñales (Yamaha) pour le moment, Marc Marquez (Honda) n’a strictement rien perdu de la confiance qui l’anime. En effet, il mise bel et bien sur lui pour la couronne mondiale. Il partira de la première ligne, dimanche, au Qatar.

« Je mise toujours sur moi »

Dans un entretien accordé à l’Équipe, Marc Marquez a fait montre de ses ambitions pour la saison 2017 de MotoGP, qui démarre ce week-end sur le circuit de Losail. Le triple champion du monde s’imagine déjà lever sa quatrième couronne dans quelques mois, malgré la menace Maverick Viñales qui plane et se confirme de jour en jour. « Je mise toujours sur moi ! » sourit-il quand on lui demande un favori pour le titre. Il n’a pas encore tiré tout le potentiel de sa moto et cela pourrait lui permettre d’être de plus en plus fort au fil des rendez-vous.

Il respecte Maverick Viñales

« Maverick est aujourd’hui le pilote avec le plus fort potentiel. » explique-t-il sur son compatriote remplaçant Jorge Lorenzo chez Yamaha. Il argumente, « Maverick a déjà deux saisons de MotoGP. Il a gagné une course l’an dernier, fait des podiums et a décroché la quatrième place du Championnat près de Lorenzo. Il n’est pas du tout nouveau dans la catégorie. » Puis conclut, « Je le respecte pour ce qu’il est devenu, un pilote très compétitif. » On peut dès lors s’attendre à de jolis duels entre les jeunes pilotes.

Et n’oublie pas Valentino Rossi

Ceci étant, Marc Marquez n’oublie pas Valentino Rossi, même si l’Italien est en difficulté et n’arrive pas à bien gérer le pneu avant. Ainsi, il n’entend pas enterrer le vétéran, « Valentino, c’est Valentino. Va arriver le dimanche de la course et il va avoir ce déclic magique, et on verra à nouveau le vrai Rossi. Pas de doute, il reste un candidat pour le titre. Déjà, l’an passé, il avait connu un début de saison mitigé avant de se montrer très rapide par la suite. Méfiance. » Il n’est pas aussi élogieux envers Lorenzo, qu’il place un cran derrière Viñales, Rossi et même Pedrosa.

Insolite : Marc Marquez en Honda MotoGP... sur une piste de ski