MotoGP – Grand Prix de Malaisie 2016 : Jack Miller le plus rapide des essais libres 2

Voir le site Automoto

Jack Miller meilleur temps des essais libres 2 en Malaisie
Par Lucas VINOIS|Ecrit pour TF1|2016-10-28T08:53:31.048Z, mis à jour 2016-10-28T08:56:43.427Z

Jack Miller est parvenu à prendre le meilleur sur ses adversaires dans des conditions de piste changeantes, lors de la deuxième séance d’essais libres sur le circuit de Sepang, en Malaisie. Il devance le Britannique Cal Crutchlow et l’Espagnol Hector Barbera.

Une fois de plus cette saison, une séance d’essais libres - Sepang  ne déroge pas à cette tendance - aura permis aux équilibristes de sortir leur épingle du jeu. Sur une piste qui s’est asséchée, l’Australien Jack Miller a dominé l’ensemble des pilotes du plateau MotoGP.

Miller et Crutchlow devant

Jack Miller et Cal Crutchlow ont trusté les premières places dans des conditions difficiles. En chaussant des pneumatiques « slicks », le pilote Marc VDS a signé un tour en 2.08.872, quatre dixièmes (+0.399) devant le vainqueur du dernier Grand Prix, en Australie sur le circuit de Phillip Island.


Des leaders absents ou dans les profondeurs du classement

Les têtes de gondole de la discipline sont restées en retrait. Marc Marquez le premier. Malade, le triple champion du monde en catégorie reine n’a pas roulé, tout comme Andrea Iannone, de retour de blessure, qui a préféré ne pas prendre le risque d’une chute sur une piste piégeuse. Valentino Rossi n’a tourné qu’avec des pneus pluie. L’Italien s’est donc vu dans l’impossibilité de se mêler à la lutte devant. Il se classe 13e à plus de quatre secondes du leader (+4.455). Son coéquipier, Jorge Lorenzo, étonnamment à l’aise lors des premières minutes de cette séance, a rétrogradé à mesure que la piste a séché. Il prend une anonyme seizième place (+5.991), six dixièmes devant son compatriote qui le remplacera chez Yamaha la saison prochaine, Maverick Vinales.


Le Français Loris Baz a été le premier à oser monter les pneumatiques intermédiaires sur sa Ducati. Bien lui en a pris puisqu’il a inscrit son nom au sommet de la feuille des temps, avant de rétrograder. Il termine la séance à une honorable sixième place. A noter la cinquième place de Johann Zarco en Moto 2, son rival suisse pour le titre Thomas Lüthi est septième.