MotoGP - Qualifications Jerez 2014 : la quatrième pole consécutive pour Marquez

Voir le site Automoto

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-05-03T13:13:00.000Z, mis à jour 2014-05-05T12:54:48.000Z

Marc Marquez (Honda) a signé sa quatrième pole de la saison sur le circuit de Jerez. Dimanche, pour son centième départ, il partira devant Jorge Lorenzo (Yamaha) et Dani Pedrosa (Honda).

FP4 et Q1
Seulement troisième lors des essais 3, Marc Marquez a remis les pendules à l’heure à l’occasion de la quatrième et dernière séance. Avec son temps de 1’39"417, celui qui vient de remporter trois courses d’affilée devance ses deux rivaux de chez Yamaha, à savoir Jorge Lorenzo (+ 0,235) et Valentino Rossi (+ 0.268). Son coéquipier Dani Pedrosa, auteur du meilleur chrono du week-end, n’est que cinquième derrière Aleix Espargaro (Forward Yamaha).


En Q1, nous avons eu droit à une bataille acharnée entre Nicky Hayden (Aspar Honda), Alvaro Bautista (Honda Gresini), Cal Crutchlow (Ducati) et Horoshi Aoyama (Aspar Honda). La lutte a finalement souri à Hayden et Bautista, sachant que les gros perdants du repêchage sont sans conteste les Ducati de Crutchlow, Iannone, Pirro et Hernandez.


Q2
Quel spectacle ! Les qualifications du GP de Jerez ont livré toutes leurs promesses, tant le suspens fut haletant jusque dans les ultimes secondes. Au vu des essais, il était difficile de nommer un vrai favori. Pourtant, il y en avait bel et bien un : il avait signé les trois premières poles de la saison et vient d’en ajouter une à son palmarès. C’est donc Marc Marquez qui s’est illustré samedi après-midi, en allant chercher un 1’38"120 en toute fin de séance, au nez et à la barbe d’un Jorge Lorenzo concédant près d’une demie seconde (+ 0,421 s).


Le Champion du Monde en titre, qui n'a jamais gagné à Jerez, a donc trouvé la plus belle façon de fêter son 100ème départ, même si la victoire s’annonce disputée dimanche, son coéquipier Dani Pedrosa partant de la troisième place. Valentino Rossi, lui, doit se contenter de la deuxième ligne, devant Aleix Espargaro, qui a chuté, et Andrea Dovizioso, qui sauve l’honneur de Ducati.