MotoGP - Sachsenring 2014 : Parcours sans faute pour Marquez à la mi-saison

Voir le site Automoto

MotoGP - Sachsenring 2014 - Marc Marquez
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-07-13T17:49:00.000Z, mis à jour 2014-07-13T18:39:05.000Z

Marc Marquez est monté, ce dimanche au Sachsenring, sur la plus haute du podium pour la 9e fois de l'année en autant de courses disputées. Le Champion du Monde revient sur ce Grand-Prix et tout particulièrement sur ces premiers tours où il a dû remonter un à un ses adversaires, suite à un changement de moto survenu à l'issue du tour de formation.

Le Grand-Prix d'Allemagne a une nouvelle fois réussi à Marc Marquez, le leader au classement général accentuant ainsi son avance sur son dauphin Dani Pedrosa, désormais relégué à 77 points.

Le début de course vu par Marquez
Marc Marquez a triomphé ce dimanche pour la 9e fois de l'année. Le jeune Espagnol, qui avait pulvérisé le record du tour en qualifications jusque là détenu par Casey Stoner, devait partir de la pole position mais ses plans ont quelque peu été chamboulés à l'approche du départ à cause d'une brève averse. Le pilote Honda, qui disposait d'une machine réglée en configuration pluie, décide de rentrer à l'issue de son tour de formation pour chausser des pneus slicks, comme la plupart de ses petits camarades ; la piste se faisant de plus en plus sèche. 14 pilotes immobilisés au bout de la voie des stands : du jamais vu pour un départ, mais les chances de victoire demeuraient intacte pour le Champion du Monde, dont le rythme lui permettrait de revenir rapidement aux avant-postes : « C'était un peu comme à Assen mais au final tout le monde est parti de la pit-lane parce que nous nous sommes rendu compte que la piste était sèche, raconte Marquez. Je ne vous cache pas que j'étais tout de même un peu inquiet dans la dernière portion du circuit avant de rentrer. A vrai dire, ma stratégie était de copier Dani et Valentino, mes principaux adversaires au championnat. La course était assez excitante au début, j'ai dû doubler pas mal de pilotes {dont le leader Stefan Bradl, en difficulté avec ses ressorts de fourche} et j'ai ensuite eu une jolie bagarre avec Dani. »

Bagarre écourtée
Marc Marquez s'empare de la tête de course au bout de cinq tours, position qu'il ne quittera plus malgré l'effort produit par Dani Pedrosa pour rester au contact ; l'écart demeurant stable entre les deux pilotes du team Honda Repsol, situé aux alentours de la seconde. 125, Moto2, MotoGP : Marquez s'adjuge sa 5e victoire consécutive sur ce tracé toutes catégories confondues ; ce qui lui permet de compter 77 points d'avance sur son coéquipier.

Marc Marquez devient également, ce dimanche, le plus jeune pilote à remporter 9 victoires consécutives, détrônant le record d'un certain Mike Hailwood de 1964.