MotoGP - Silverstone 2016 : à l’aise sous la pluie, Rossi veut quand même une piste sèche

Voir le site Automoto

Valentino Rossi découvre le papercraft de sa moto.
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-09-04T08:07:12.354Z, mis à jour 2016-09-04T08:07:23.804Z

Qualifié deuxième, Valentino Rossi (Yamaha) se dit plus à l'aise sur une piste mouillée. Mais il espère quand même disputer une course sur le sec.

Prétendant au titre, Valentino Rossi s’élancera de la deuxième place dimanche après-midi. Marc Marquez, 5ème, et Jorge Lorenzo, 9ème, ses rivaux, ne peuvent pas en dire autant.

Rossi dit merci à la pluie

Valentino Rossi a surgi au moment des qualifications pour hisser sa Yamaha au deuxième rang, à près d’une seconde du chrono ahurissant de Cal Crutchlow. En difficulté sur le sec, l’Italien, qui n’est pas passé loin de devoir disputer la Q1 (10ème temps lors des essais 3) a profité des conditions de piste particulières pour limiter les dégâts. D’ailleurs, il ne cache pas que le samedi fut difficile pour lui, « Nous avons procédé à un tas de modifications ce matin et au final nous avons bien progressé donc je suis assez content. Mais avec le nouveau pneu, il ne m’a pas été possible d’améliorer. J’ai juste pu faire en sorte de rester dans le Top 10. Nous avons eu de la chance que la pluie s’invite dès les FP4 car au départ nous n’avions pas forcément les bons réglages. Les conditions sont devenues assez dangereuses en fin de qualifications, il y avait beaucoup d’eau sur la piste. »

« Je suis plus rapide sur le mouillé »

C’est donc la pluie qui a permis au nonuple champion du monde de s’offrir une première ligne, avec tout ce que cela implique en termes de marge de manœuvre. Plus à l’aise sur une piste humide, il préfèrerait néanmoins une course sur sec et s’éviter la loterie, « Cette première ligne est importante car notre rythme sur le sec n’est pas fantastique. Je suis plus rapide sur le mouillé, mais j’aimerais que la course soit disputée sur le sec comme la plupart des pilotes. Nous devons donc travailler ce soir pour être plus forts dans ces conditions. J’espère aussi que la piste sera sèche dès le matin, car je pense que nous sommes nombreux à ne pas encore avoir choisi nos pneus. »

Marquez : « Je suis quand même content parce que le feeling était assez bon »

Marc Marquez a dû se contenter de la deuxième ligne à l’issue des qualifications, malgré son meilleur temps lors des essais 4, les premiers disputés sous la pluie. L’Espagnol a été victime d’une chute impressionnante mais sans gravité, et il aurait sans doute pu améliorer son chrono avant la fin de la séance. Il reste confiant pour la course, « Je suis quand même content parce que le feeling était assez bon, nous n’aurons qu’à revenir au set-up précédent demain. »