MotoGP - Silverstone 2016 : seul au monde, Maverick Viñales signe une immense première !

Voir le site Automoto

CrhVeKKWEAAXoUn large jpg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-09-04T11:56:03.177Z, mis à jour 2016-09-04T18:32:18.024Z

Auteur d'un impressionnant cavalier seul, Maverick Viñales (Suzuki) a remporté le GP de Silverstone, signant sa première victoire en MotoGP. Il termine devant Cal Crutchlow (Yamaha Tech3) et Valentino Rossi (Yamaha).

Maverick Viñales commençait à en avoir marre de voir les autres gagner. A Silverstone, les rôles se sont inversés et ce sont les autres qui l’ont regardé s’imposer avec la manière.

Double départ

On a eu une frayeur peu après le départ suite au gros accrochage entre Loris Baz (Avintia) et Pol Espargaro (Yamaha Tech 3). Le Français a chuté lourdement mais, fort heureusement, il a quitté la piste en étant conscient. Ce fait de course a forcé la direction à abattre le drapeau rouge, synonyme d’extinction temporaire et de nouveau départ, parfaitement maîtrisé par le poleman Cal Crutchlow. Mais très vite, le britannique a compris qu’il ne pourrait rien faire face à Maverick Viñales. Très en forme sur le sec lors des essais, le jeune espagnol, seul au monde, n’a laissé aucune chance à ses poursuivants. Le futur coéquipier de Valentino Rossi a enchaîné les tours hyper rapides pour signer le premier succès de sa carrière dans la catégorie reine. C’est le septième vainqueur différent cette saison.

Une vraie bataille dans le peloton

Viñales intouchable, les autres se sont battus comme des diables pour une place sur le podium. Le peloton n’était vraiment pas ridicule et pouvait compter sur les présences de Valentino Rossi, Cal Crutchlow, Marc Marquez et Andrea Iannone. Ces quatre as du guidon nous ont offert un spectacle riche en rebondissements, avec des jolis dépassements et de belles batailles jusque dans les  derniers mètres. Dans ce suspens insoutenable, Iannone a perdu gros à cause de sa chute et Marquez en a un peu trop fait face à Crutchlow. Derrière Viñales, nous retrouvons donc le britannique et Valentino Rossi, Marquez se contentant du quatrième rang.

Suzuki tout sourire

Maverick Viñales se souviendra sans doute longtemps de sa première victoire en MotoGP. Auteur de belles performances depuis le début de la saison, l’Espagnol a gagné à la régulière et on lui promet déjà une belle carrière chez Yamaha, avec une machine beaucoup plus performante. Au championnat, Valentino Rossi grapille quelques points qui pourraient s’avérer précieux dans sa lutte contre Marc Marquez. Le grand perdant de ce GP ? Jorge Lorenzo, encore une fois complètement hors du coup… Sauf immense retournement de situation, il va devoir faire une croix sur le titre.