MotoGP - Valence 2013: Marquez sacré Champion du Monde à tout juste 20ans, un record!

Voir le site Automoto

MotoGP- Valence 2013 - Marc Marquez  champion du monde
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2013-11-10T18:42:00.000Z, mis à jour 2013-11-10T21:41:49.000Z

En terminant 3e de cet ultime Grand-Prix à Valence, Marc Marquez est devenu, ce dimanche, le plus jeune champion du Monde de l'histoire du MotoGP : que demander de plus pour ses débuts en catégorie reine ? Retour sur le parcours atypique de cet Espagnol de 20 ans qui ne cesse, saisons après saisons, de pulvériser les records.

Avec 13 points d'avance sur son compatriote Jorge Lorenzo avant cette finale à Valence, Marc Marquez était quasi-assuré de décrocher le titre. Peu importe le résultat de son adversaire, il lui fallait juste terminer dans les quatre premiers : objectif atteint et nouveau record à son actif !

Une ascension fulgurante
Marc Marquez a fait son arrivée en Championnat du Monde il y a de cela cinq ans, plus exactement en catégorie 125 et à cette époque déjà, le jeune Espagnol s'était fait remarquer en signant son tout premier podium à Donington... le premier d'une longue série. En 2010, Marc Marquez rejoint le team Ajo, équipe avec qui il va véritablement se révéler ; empochant pas moins de dix victoires synonymes de titre. Une performance qu'il a d'ailleurs bien failli rééditer l'année suivante, cette fois-ci en catégorie Moto2, avant d'être victime d'une lourde chute sur le tracé de Sepang. Marc Marquez est contraint de déclarer forfait pour la dernière course à Valence en raison de problèmes de vision : la couronne mondiale revient donc à son adversaire Stefan Bradl. Mais en 2012, le titre ne lui échappera plus. Le Catalan s'imposera à neuf reprises durant la saison ; son dernier succès étant sans doute le plus marquant puisqu'obtenu après être parti du fond de grille.

Champion du Monde Moto2, Marc Marquez accède cette année en catégorie reine. Au guidon de la Honda de Casey Stoner dont il a hérité, l'Espagnol réalise déjà des prouesses. Pour sa deuxième course dans cour des grands à Austin, il triomphe devant le tenant du titre Jorge Lorenzo et son dauphin Dani Pedrosa. A 20 ans et 62 jours, il devient alors le plus jeune vainqueur d'un Grand-Prix. Mais pas question de s'arrêter là : le natif de Cervera décrochera cinq autres succès au Sachsenring, à Laguna Seca, à Indianapolis, à Brno et à Indianapolis, profitant des blessures de ses adversaires et compatriotes pour se hisser en tête du classement pilotes. Lui aussi connaîtra des chutes mais toujours sans gravité, comme ce fût le cas au bout de cette longue ligne droite au Mugello, alors qu'il était lancé à plus de 300 km/h. Le pilote ibérique sera également impliqué dans quelques polémiques : à Jerez et à Aragon après s'être frictionné avec les deux autres Espagnols, sans oublier cette disqualification en Australie pour non-respect de la fenêtre d'arrêt aux stands... qu'importe. A l'arrivée quatre points séparent Jorge Lorenzo de Marc Marquez qui devient à 20 ans et 266, le plus jeune Champion du Monde de l'histoire ; l'ancien record de 21 ans et 258 jours ayant été détenu par Freddie Spencer.


Un rêve qui devient réalité
Communion avec son public, petite danse sur le podium, nouvelle tenue... Malgré toutes ces démonstrations de joie aussitôt le drapeau à damiers franchi, le jeune prodige Espagnol avait visiblement du mal à trouver ses mots en conférence de presse. Sans doute lui faudra-t-il quelques jours avant de réaliser ce qu'il vient d'accomplir : « Vous savez... c'est un rêve qui devient réalité ! Peut-être même un peu trop tôt, je ne m'attendais pas à réussir dès ma première saison en MotoGP ! »

Marc Marquez a également tenu à saluer son équipe, ses fans et ...ses deux adversaires sans qui ce titre n'aurait pas eu la même valeur : « Je ne peux pas expliquer ce que je ressens, je me suis battu devant tous nos fans avec Jorge et Dani, qui font partie des meilleurs pilotes de l'histoire du MotoGP. Je tiens à remercier Honda, tous les gens qui m'ont aidé, ma famille... ils sont toujours là pour moi et je ne sais pas quoi dire d'autre mais c'est une excellente sensation ! »

Lorenzo a volontairement ralenti le rythme
Jorge Lorenzo avait pourtant bien pensé sa stratégie... au lieu de s'échapper comme il en avait l'habitude, le Majorquin a préféré au contraire ralentir le rythme et ce, pour que des pilotes parviennent à s'intercaler entre Marc Marquez et lui : « J'avais dit aux médias que je comptais tenter l'échappée en solitaire, pour que Marc ne se doute pas de ma tactique. Mais ce matin, après le warm-up, nous avons eu une réunion et nous avons décidé de changer de stratégie pour essayer de ralentir la course, au moins pour essayer et ne pas avoir de regret. »


13 points séparant les deux pilotes avant cette ultime épreuve ; Marc Marquez ne devait en effet pas faire mieux que 4e en cas de victoire de Jorge Lorenzo. Mais ce dernier a rapidement du se rendre à l'évidence : aucun autre pilote hormis Dani Pedrosa ne parviendrait à faire reculer Marquez dans la hiérarchie : «J'ai dû prendre beaucoup de risques, surtout avec Dani, mais je me suis ensuite retourné pour voir ce que faisaient les autres et je me suis rendu compte qu'ils étaient trop loin derrière. J'ai décidé de partir devant. » Jorge Lorenzo s'imposera mais devra se contenter de la place de vice-champion.

16 podiums, 9 pole positions, 338 points au compteur : du jamais pour un rookie en catégorie MotoGP, c'est que Marc Marquez vient pourtant de réaliser cette année.