MotoGP Valence 2015 : Valentino Rossi, "Marquez a protégé Lorenzo"

Voir le site Automoto

MotoGP   Valence 2015   Valentino Rossi
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-11-08T18:30:57.839Z, mis à jour 2015-11-09T10:20:24.628Z

Valentino Rossi accuse le coup. Le transalpin, passé tout près d’un dixième titre mondial ce dimanche, est persuadé que Marc Marquez a une nouvelle fois fait le jeu de Jorge Lorenzo en se contentant de le suivre tout au long de la course.

Marc Marquez n’a porté aucune attaque sur son compatriote Jorge Lorenzo qui aura mené le Grand-Prix de bout en bout. Condamné à l’exploit, Valentino Rossi a remonté 22 positions pour finalement terminer au pied du podium. L’Italien avait prévenu qu’il serait difficile de faire mieux et pour ce dernier, l’attitude de Marquez ne laisse pas de place au doute : le jeune Catalan s’est comporté –selon ses propres termes- en garde du corps du Majorquin.


Comme un goût d'amertume pour Rossi

« J'ai de suite su que Marquez allait le protéger, a-t-il confié à Sky Italia. Son comportement est embarrassant pour l’image de notre sport et cette situation me désole. Ça n'était jamais arrivé auparavant. Déjà en Australie, il a commencé à jouer les gardes du corps pour Lorenzo. De là tout a changé. Aujourd’hui tout le monde a pu voir qu’il avait bien une stratégie. Je ne comprends pas qu'Honda accepte de faire gagner une Yamaha. »
 
Dans cette interview, son coéquipier en prend également pour son grade, même s’il ne lui enlève pas les mérites de son titre : « C'est moins de la faute de Lorenzo que de celle de Marquez. Je pense qu'il n'aurait pas agi de la même manière. Ceci dit, avec les déclarations qu'il a tenues après la Malaisie, pour moi il mérite d'être traité de la même façon. Il aurait très bien pu se taire, peut-être qu'ils s'étaient mis d'accord…»

Valentino Rossi n'aura pas décroché le titre mais conquis le coeur du public


Marquez répond à Rossi

Alors Marc Marquez a-t-il fait exprès de ne pas attaquer ? Le double Champion du Monde s’en défend par communiqué interposé et non, il n’est pas question d’alliance : « Je me suis senti un peu mal à l’aise sur le podium parce que des spectateurs huaient. Ce n’est pas facile à vivre pour un pilote mais j’ai la conscience tranquille et mon team aussi [...] Si j'avais essayé d'être le garde du corps de Lorenzo, j'aurais été à cinq ou six secondes et je n'aurais pas pris le risque de le suivre. Il a déjà tenu le même discours à Phillip Island. Je ne comprends pas, je lui ai pourtant donné cinq points en battant Lorenzo.  »

« Les paroles de Valentino et de ses fans pèsent beaucoup, a-t-il ajouté. Valentino est un pilote charismatique et il est, aux yeux de nous tous, une référence. Pour moi, pilote avec une mentalité de gagnant, c’est une insulte de dire que je n’ai pas voulu remporter la course parce qu’à chaque fois que je sors en piste, c’est pour gagner et faire le meilleur travail possible. »

Valentino Rossi, qui aura dominé toute la saison, laisse échapper le titre lors de la finale mais l’Italien se dit tout de même satisfait de sa prestation dans l’ensemble : « La saison a été très belle. J'ai de suite été compétitif, je n'ai jamais commis d’erreur. Je reconnais tout de même que Jorge a été très bon dans la seconde moitié de la saison. Mais tant que les choses étaient normales, j'avais une grande chance d’être sacré. Jusqu'à Motegi, j’avais 18 points d'avance… J'ai toujours donné le maximum. Je n'ai aucun regret hormis Phillip Island car  je pense que j’y étais plus rapide que Lorenzo. J’aurais pu le battre. Mon avance aurait augmenté et j'aurais remporté le championnat. »

La Dorna avait appelé au calme ce jeudi mais plus que jamais le torchon brûle entre Marquez et Rossi. Hasard ou pas, l'Italien n'est d'ailleurs pas venu récupérer sa médaille aux FIM MotoGP Awards ce dimanche soir. Espérons que l'intersaison apaise les esprits.


Felix Baumgartner, héros de la mission Red Bull Stratos, a en tout cas choisi son camp visiblement...