Dans l'actualité récente

MotoGP : Valentino Rossi désigne ses rivaux pour 2017

Voir le site Automoto

Valentino Rossi   Yamaha YZR M1
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-12-06T18:18:09.159Z, mis à jour 2016-12-06T18:18:09.168Z

En marge du Monza Rally Show, auquel il a participé, Valentino Rossi s'est confié sur la saison 2017 du MotoGP. Et il a clairement identifié ses rivaux.

Hormis la moto, Valentino Rossi a toujours été passionné par le rallye. Il s'est même déjà essayé à cette discipline et le week-end dernier, il a pris le volant d'une Ford Fiesta dans le cadre du Monza Rally Show.

Le week-end s'est conclu par le traditionnel Masters' Show, une confrontation en duel sur un parcours sinueux établi en pleine ligne droite du circuit. Et « Il Dottore » s'est imposé pour la cinquième fois dans cette épreuve. Après le Monza Rally Show, Rossi s'est exprimé sur la saison à venir du MotoGP.

Une belle saison 2016

Avant d'évoquer 2017, Valentino Rossi a fait le bilan de sa saison 2016. Un bilan positif selon lui : « Je la mets assurément parmi les saisons positives. Si celle-ci devait faire partie des saisons médiocres et négatives alors que j'ai terminé deuxième du championnat, alors on serait fichu. Elle a été positive parce que j'ai été compétitif dans toutes les conditions, toujours plutôt rapide. J'ai joué de malchance et j'ai commis quelques erreurs, mais la saison a sans aucun doute été positive. »

Trois espagnols dans le viseur

Pour 2017, Valentino Rossi est confiant car il estime que sa Yamaha sera meilleure : « On a travaillé beaucoup plus sur la nouvelle moto et il me semble qu'elle a un potentiel plus élevé que celle que l'on utilisait en 2016 ».

Et lorsqu'on lui demande quels pilotes seront les favoris pour le titre, il répond du tac-au-tac : « A mon avis, les favoris pour le prochain titre sont Márquez, Lorenzo et moi… Plus Viñales ».

Un Maverick Viñales qui sera le nouveau coéquipier de Rossi après le départ de Lorenzo chez DucatI. Et pour Rossi, il ne faut sous-estimer Viñales. L'Italien est même surpris par le niveau de son nouveau compère : « J'espérais que Viñales aurait mis un peu plus de temps avant d'être rapide, mais il l'a été tout de suite. J'espérais qu'il serait moins dangereux que Lorenzo, au moins au début, mais ce sera un problème comparable dès le début. Et puis, il est encore plus jeune parce qu'il est de 1995, alors ce sera un dur à cuire. »

A quand la retraite ?

Agé de 38 ans, Valentino Rossi sait qu'il est proche de la fin de sa carrière. Son contrat avec Yamaha expire en 2018 mais pourrait-il se retirer dès 2017 s'il devenait champion du monde pour la huitième fois dans la catégorie reine ? « Je ne saurais pas dire. Je ne sais pas ce que je ferais si je devais remporter un autre titre. Je ne sais pas si je me retirerais avant 2018. J'aimerais bien avoir ce problème ! » a-t-il répondu avec un grand sourire.

[MotoGP : Top 10 des plus grands champions]