Vidéo : Premières images du "Climbkhana" de Ken Block à Pikes Peak

Voir le site Automoto

Capture d'écran du trailer de Ken Block quant à sa participation à Pikes Peak
Par Lucas VINOIS|Ecrit pour TF1|2016-10-20T10:02:53.205Z, mis à jour 2016-10-20T11:19:39.558Z

Le pilote de précision américain Ken Block, présente son futur épisode dans une vidéo teaser, au volant d'une Mustang de 1965 "Hoonicorn V2" qui passe de 856 ch à 1.400 ch, qui brûlera de la gomme sur la mythique route de Pikes Peak en 2017.

Ken Block met le cap sur la célèbre ascension dans l’Etat du Colorado.


Mustang dopée...

« C’est la chose la plus effrayante que j’aie jamais conduit » a déclaré Ken Block à propos de sa Mustang Hoonicorn V2. Le pilote américain change de terrain. Il s’apprête à passer d’un environnement plutôt urbain à la plus célèbre des montées de l’automobile, celle de Pikes Peak – remportée par Romain Dumas cette année.


...pour atteindre les nuages

Qui dit changement d’environnement dit changement de monture. Le Californien a fait le constat lors des Gymkhana 8 et Gymkhana 9 qu’il manquait de puissance. Il a donc « conceptualisé [ses] besoins, à savoir beaucoup de puissance et deux turbos et a conclu qu’il [lui] fallait 1.400 ch ». Pour parvenir à ce monstre sur quatre roues, l’Hoonicorn V2 est composée de deux turbocompresseurs V8 de 6.7 litres et d’un système d’injection au méthanol.


Pour le dixième Gymkhana ou plutôt le Climbkhana (addition de Hoonicorn V2 et de Pikes Peak), le pilote s’envolera vers les 156 virages d’une montée vertigineuse de 20 kilomètres. Nul doute, Hoonigan et Ken Block n’iront pas chercher la performance pure au niveau chronométrique. Le spectacle sera leur leitmotiv, comme à l’accoutumée. Avec un bolide incroyablement puissant et un paysage absolument saisissant, de magnifiques images sont à venir. Rendez-vous à partir du 25 juin prochain.