NextEv 1 : premiers tours de roues pour l’hypercar électrique !

Voir le site Automoto

L'hypercar NextEv 1 lors de ses premiers tours de roues en Grande-Bretagne
Par Lucas VINOIS|Ecrit pour TF1|2016-10-15T12:00:53.816Z, mis à jour 2016-10-20T07:40:58.951Z

Le Chinois NextEv s'est lancé dans la construction d'une hypercar aux données statistiques vertigineuses. Ce modèle s'est donnée à voir lors de sa première sortie pour essais il y a quelques jours.

Autrefois délaissé, le secteur de l’automobile électrique est en plein essor.


Tesla a de la concurrence

Faraday Future et Tesla veulent être les leaders en matière d’automobile électrique. L’un n’hésitant pas à aller débaucher des ingénieurs chez le constructeur adverse afin de gagner un temps précieux. Pendant que Faraday Future et Tesla se tirent la bourre, un troisième larron pointe le bout de son nez : il s’agit de NextEv. Créée par un milliardaire dénommé William Li, cette structure chinoise développe en ce moment même un hypercar électrique qui porte le nom de NextEv 1. Si les chiffres avancés tiennent toutes leurs promesses, il y a de quoi avoir le vertige. En effet, ce modèle embarquerait à bord pas moins de 1.000 kW, ce qui correspond – accrochez-vous bien – à 1360 chevaux. Le tout sans aucune émission néfaste pour l'environnement.


Aussi dingue que ce projet puisse paraître, il est bel et bien réel. En effet, la NextEv 1 a été aperçue en train de réaliser des essais  de l’autre côté de la Manche, en Grande-Bretagne. Pourquoi ? Tout simplement, car le modèle y sera produit. Selon plusieurs sources, seulement six exemplaires de l’hypercar électrique sont prévus à la production ; à l'inverse de sa rivale, la Rimac Concept Onequi elle, n'a pas été commercialisée. Le prix – à confirmer -  serait aussi exorbitant que le nombre de chevaux dont disposera la voiture : 900.000 euros. De plus amples informations seront communiquées le 21 novembre à Londres, date de la présentation du modèle.

Parallèlement, NextEv est engagée dans le championnat de Formule E. Le Britannique Oliver Turvey et Nelson Piquet Jr – premier champion du monde de l’histoire de la Formule E - occupent les deux baquets de l’écurie. Pour le développement de son hypercar, la firme chinoise compte sur toutes les données qui seront  acquises dans le championnat de monospaces électriques.