Nissan équipe le monospace Serena du pilotage automatique

Voir le site Automoto

Le nouveau Nissan Serena
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-07-14T08:25:39.418Z, mis à jour 2016-07-14T08:25:40.447Z

Nissan a doté la cinquième génération de son monospace, Serena, de technologies autonomes. C’est la première fois que le constructeur japonais équipe l’un de ses modèles de fonctions de ce type.

Les technologies embarquées permettant une assistance à la conduite accrue tendent à se démocratiser. Nissan, qui ne souhaite prendre aucun retard en la matière, a d’ailleurs décidé d’équiper son monospace Serena d’une fonction de pilotage automatique.


"ProPILOT"

Mercedes, BMW, Volvo, Tesla… Ces marques se sont mises au diapason et proposent déjà des fonctionnalités en faveur d’une conduite autonome. Le constructeur japonais va donc les rejoindre, grâce à un système semblable, nommé "ProPILOT". Une caméra placée sur l’avant de la voiture et un logiciel analysent l’environnement pendant le trajet.


Il agit ensuite sur l’accélérateur, les freins et la direction pour respecter les marquages au sol et les distances de sécurité avec les véhicules précédant le monospace. La cinquième génération du véhicule, absente du Vieux Continent, sera commercialisée au Japon dès le mois d’août, ProPILOT étant, pour l’instant, uniquement adapté à l’archipel.

Bientôt sur le Qashqai !

Mais le système devrait vite débarquer en Europe, notamment sur un modèle très répandu : le Qashqai. Nissan a mis en place un bureau d’étude qui doit permettre au logiciel de s’adapter à la plupart des routes du monde.

Et il doit faire vite, puisque le principal associé de Renault souhaite l’installer sur son crossover dès 2017. Avant de le rendre encore plus performant, notamment pour lui permettre d’effectuer des dépassements sur l’autoroute.