Nissan LEAF : un exemplaire semi-autonome immatriculé au Japon

Voir le site Automoto

Nissan LEAF semi-autonome Japon 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-09-27T12:09:00.000Z, mis à jour 2013-09-27T12:15:07.000Z

Après avoir lancé son objectif de lancer des voitures autonomes accessibles d'ici 2020, Nissan dévoile cette semaine une LEAF capable de réaliser plusieurs actions automatiques, et vient d'être autorisée sur route au Japon.

Une première japonaise
Après les voitures autonomes de Google immatriculées aux Etats-Unis, au tour du Japon de percer dans le domaine en délivrant cette semaine une première plaque minéralogique à une voiture semi-autonome, une Nissan LEAF.


Selon Nissan, cette LEAF peut, de façon autonome, rester dans sa voie, prendre une sortie, dépasser des véhicules plus lents ou arrêtés, ralentir dans les embouteillages, et s'arrêter au feu rouge. Tous ces systèmes "sont conçus pour permettre au conducteur de prendre le contrôle manuellement à n'importe quel moment", précise le constructeur.


A quand les voitures autonomes ?
A plus long terme, Nissan compte lancer plusieurs voitures pleinement autonomes, à des prix "accessibles", à l'horizon 2020, d'où les chiffres visibles sur la plaque d'immatriculation. Mais ce n'est pas le seul acteur à vouloir s'imposer sur ce domaine d'avenir.


Google expérimente depuis plusieurs années des Toyota Prius bardées de capteurs et caméras, sans pour autant annoncer de version pour particuliers. Audi a déjà envoyé une TT sur le Pikes Peak et a présenté un prototype d'A6 pouvant s'autogérer en situation de stationnement ou sur autoroute.


Quant à Tesla Motors, son but est de proposer des voitures autonomes d'ici 2016, mais seulement à 90%, les 10% restants étant très difficiles à obtenir.