Nouveaux radars mobiles : 300.000 automobilistes flashés en une année

Voir le site Automoto

Radars Mobile
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-03-26T10:40:00.000Z, mis à jour 2014-03-26T12:06:08.000Z

Selon le Figaro de ce mercredi 26 mars, 300.000 automobilistes auraient été flashés depuis le printemps dernier par les nouveaux radars "mobiles-mobiles", embarqués sur des voitures banalisées.

Selon le dernier décompte réalisé par la délégation interministérielle à la Sécurité Routière (DISR), ce sont « 300.000 automobilistes qui ont été flashés cette année par ces appareils au nombre de 99 à ce jour ». Ce nouveau type de radar qui piège les automobilistes à leur insu a donc flashé 3.000 personnes pour un radar. Un bon ratio qui permet de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

Embarquées dans des Berlingo
Comme leur nom l'indique, ces radars sont embarqués dans des véhicules banalisés de la police. Depuis le mois d'octobre, ils flashent même dans les deux sens tout en roulant. Aujourd'hui, ils sont placés dans des Renault Mégane et des Peugeot 2008 mais à partir de Juin, on les retrouvera également dans des Citroën Berlingo. Le Figaro précise que « l'objectif annoncé par les responsables de la Sécurité routière est d'obtenir une flotte de 200 voitures équipées d'ici à la fin de cette année, puis de 100 autres véhicules en 2015. » Ce qui porterait leur nombre à environ 400 qui pourrait atteindre 1.2 millions d'automobilistes.

Des radars efficaces
Le délégué interministériel adjoint à la Sécurité routière, Henri Prévost affirme que « ces appareils sont destinés à remplacer d'autres radars fixes, devenus moins performants ». Toujours selon le décompte de la DISR, « le taux d'exploitation des clichés obtenus par ces types d'appareils est de 66% alors qu'il est de 60% avec les radars fixes. » Ils flashent également 1% des grands excès de vitesse supérieur à 60 km/h contre 0.2% pour les boîtiers fixes.

Sur les 300.000 flashs, ce sont près de 180.000 clichés qui ont permis a donné lieu à des avis de contravention. Les 120.000 photos restantes sont des photos mal prises ou des plaques peu lisibles.

Le Plein Phare d'Automoto du 27 octobre 2013